Le congrès d’Aleg : l’acte de naissance d’une Mauritanie ségrégationniste: Thièrno Sada Baba Lam, un survivant du Congrès d’Aleg témoigne

 

Thierno Sada Baba consacre l’essentiel de son temps à la lecture du coran et aux prêches dans les mosquées ou les cérémonies religieuses. Il est né en février 1914 à Touldé, un grand quartier de Boghé. Sa date de naissance coïncide nous dit-il avec l’année du riz. C’est lui l’Imam Ratib (titulaire) de la grande mosquée de Boghé depuis le rappel à Dieu de feu, Thièrno Bocar Sokho, son prédécesseur à cette fonction et qui fut membre du Haut Conseil Islamique. L’âge très avancé de thierno Sada n’a pas affecté sa mémoire ni même sa voix qui demeurent intactes.

Continuer la lecture de « Le congrès d’Aleg : l’acte de naissance d’une Mauritanie ségrégationniste: Thièrno Sada Baba Lam, un survivant du Congrès d’Aleg témoigne »

Partagez notre page

Le Manifeste des 19, un document toujours d’actualité

 

Le 4 janvier 1966 les élèves noirs des Lycée de Nouakchott ont déclenché une grève qu’ils déclarent illimitée en vue de faire supprimer la mesure rendant obligatoire la langue arabe dans l’enseignement du second degré.

Cette action énergique ne fait que révéler un malaise profond et latent, car il est notoire que l’étude obligatoire de la langue arabe est pour les Noirs une oppression culturelle. Cette mesure constitue ensuite un handicap certain à tous les examens pour les élèves noirs qui, de façon consciente ont toujours repoussé l’étude de la langue arabe qu’ils savent un frein à leur développement culturel et scientifique et contre leurs intérêts.

Continuer la lecture de « Le Manifeste des 19, un document toujours d’actualité »

Partagez notre page

Scolarité des filles haratines : La lutte par l’émancipation des mères par Mamoudou Lamine Kane

http://img.over-blog-kiwi.com/600x600/1/20/93/11/20150305/ob_289ae0_dans-une-classe-du-lycee-de-selibaby.jpg
Des états généraux de l’éducation qui n’ont jamais réellement eu la volonté de porter un œil neuf sur la problématique de l’éducation mauritanienne, des écoles privées, intellectuellement cancérigènes pour l’écrasante majorité d’entre elles, des franges entières de communautés laissées en marge du système éducatif, et qui augurent d’une explosion socialement atomique si on n’y prend pas garde… Autant d’étapes de l’évolution de l’éducation nationale qui dessine la catastrophe dans laquelle elle se trouve depuis des décennies.
Partagez notre page

Le concept « Système beydane  »

L’introduction du concept «Système Beydan » dans notre discours politique a suscité beaucoup de polémique. Cela nous a valu des invectives de tous ordres, la foudre de nos adversaires, et suscité l’indignation chez d’autres. En vérité, par «Système Beydan» nous entendions un certain nombre de mécanismes dont l’action conjuguée vise à l’exclusion du Noir mauritanien de toute la vie publique en consacrant l’hégémonie politique, économique et culturelle des Arabo-berbères. Avec ce système, l’Etat a cessé d’être au service de tous. En ce sens, il est l’équivalent du concept «racisme d’Etat».

Continuer la lecture de « Le concept « Système beydane  » »

Partagez notre page

Mamoudou Touré : itinéraire de l’économiste « des deux rives »

 

Il a occupé les plus hautes fonctions économiques internationales, a été ministre de la République et ambassadeur de la Mauritanie à Paris. Tout ceci et entre autres étapes de la vie de Mamoudou Touré résumé dans un ouvrage écrit par les journalistes Mamoudou Ibra Kane et El Hadji Kassé.

Continuer la lecture de « Mamoudou Touré : itinéraire de l’économiste « des deux rives » »

Partagez notre page