Kofi Annan, un sage raconté par ses proches

 

 

 

 

 

 

L’ancien secrétaire général des Nations unies de 1997 à 2006 s’est éteint le week-end dernier. Paris Match a recueilli les souvenirs de son entourage.

«Il est parti en paix, avec un petit sourire sur le visage.» Lundi dernier, Nane Annan est à la fondation de son mari, Kofi Annan, décédé deux jours plus tôt. Elle a passé le week-end entourée d’amis et de membres de la famille, mais elle veut dire un mot à tous ceux qui, jusqu’à la fin, ont œuvré à ses côtés. Chacun raconte un souvenir. Un participant plaisante : «On parlait tout bas, pour respecter la dignité du boss.»

 

Continuer la lecture de « Kofi Annan, un sage raconté par ses proches »

Partagez notre page

Alioune DIOP, fondateur de Présence Africaine», par Amadou Bal BA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alioune DIOP, fondateur de Présence africaine en 1947, est à la base du Colloque en 1956 des intellectuels à la Sorbonne et du Festival Mondial des Arts Nègres en 1966, à Dakar. Sa contribution à l’éveil de la conscience des peuples africains, à la Négritude et au Panafricanisme est déterminante. Présence africaine célébrera ses 70 ans, en grande pompe, en novembre 2019.

Continuer la lecture de « Alioune DIOP, fondateur de Présence Africaine», par Amadou Bal BA »

Partagez notre page

Le Maroc a décrété un deuil national le jour de l’indépendance de la Mauritanie

 

 

 

 

 

 

 

Le 28 novembre 1960, les drapeaux marocains sont en berne et tous les commerces sont fermés. Pourtant, aucun personnage d’ampleur n’est décédé. Le royaume pleure à cette occasion la perte d’un territoire qu’il considérait jusqu’alors comme le sien. En effet, la Mauritanie, que l’idéologie du « Grand Maroc » prônée par Allal El Fassi intégrait comme une région « historiquement liée au trône par serment d’allégeance », est reconnue par les Nations Unies. Malgré la vive opposition du Maroc et ses alliés de la Ligue Arabe, la République Islamique de Mauritanie est solennellement reconnue comme un nouvel Etat indépendant.

Continuer la lecture de « Le Maroc a décrété un deuil national le jour de l’indépendance de la Mauritanie »

Partagez notre page

Certains marabouts recevaient du pouvoir des prébendes. L’administration coloniale les y avait habitués par Mamadou Dia

 

 

 

 

 

 

 

 

« Certains marabouts recevaient du pouvoir des prébendes. L’administration coloniale les y avait habitués.

Évidemment, avec moi, tout cela n’existait plus. Je prêtais à ceux des chefs religieux qui étaient vraiment travailleurs et qui remboursaient leurs dettes.

C’était le cas d’un homme comme Serigne Falilou Mbacké, le Khalife des Mourides.

C’étaient des prêts à la production, que je refusais d’accorder aux mauvais payeurs.

Cela, aussi, était un nouveau style qui n’a pas plu.

Continuer la lecture de « Certains marabouts recevaient du pouvoir des prébendes. L’administration coloniale les y avait habitués par Mamadou Dia »

Partagez notre page

Maroc : rapts d’enfants et de femmes à peau noire

 

 

 

 

 

 

« Au début du XXème siècle, le commerce et la traite transsaharienne s’achèvent sous pression du protectorat qui reconfigure les vois de commerce et interdit les marchés aux esclaves sans pour autant abolir réellement l’esclavage. Il s’ensuit une vague de rapts de femmes et d’enfants à peau noire, descendants d’esclaves ou haratins, pour continuer à satisfaire la demande des grandes familles. Il faudra attendre 1922 et une circulaire administrative confirmant la prohibition du commerce d’esclaves et garantissant leur affranchissement s’ils sollicitaient la liberté.

Continuer la lecture de « Maroc : rapts d’enfants et de femmes à peau noire »

Partagez notre page

Hommage Nelson Mandela, le réconciliateur

 

 

 

 

 

 

Par Bénédicte Lutaud – publié le 27/02/2017

Nelson Mandela aurait eu 100 ans le 18 juillet. Si son éducation chrétienne a fortement inspiré son combat politique, les idéaux philosophiques de Madiba sont également empreints de ses racines africaines.

«Apôtre de la désobéissance civile », « prophète », « homme de paix » : c’est en ces termes que le monde entier rend hommage à Nelson Mandela, symbole de la lutte contre l’apartheid, lors de sa mort, le 5 décembre 2013, à l’âge de 95 ans. Pourtant, « Madiba* » disait de lui qu’il n’était « ni un saint ni un prophète ». Il regrettait qu’on le présente comme « une sorte de demi-dieu » et préférait se décrire en « homme comme les autres, un pécheur qui essaie de s’améliorer ».

Continuer la lecture de « Hommage Nelson Mandela, le réconciliateur »

Partagez notre page

En Afrique, le fantasme d’une « communauté peule » radicalisée

 

 

 

 

 

 

 

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel. La terreur djihadiste crée une angoisse sociale chez les autres communautés dans les zones menacées, faisant des Peuls des boucs émissaires du fait de leurs prétendues affinités historiques avec l’islam radical. L’identité peule apparaît ainsi comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est trop hétérogène pour établir un lien aussi simple.

Continuer la lecture de « En Afrique, le fantasme d’une « communauté peule » radicalisée »

Partagez notre page

Samora Machel, le libérateur du Mozambique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samora Machel

Le premier président du Mozambique reste une figure centrale des indépendances. Nous allons vous parler de cette légende africaine considérée dans son pays comme père de la nation.

Continuer la lecture de « Samora Machel, le libérateur du Mozambique »

Partagez notre page

Hommage : Mandela, l’homme qui fit tomber l’apartheid

 

 

 

 

 

 

Sa disparition prive le monde d’un des derniers grands leaders charismatiques et visionnaires.

L’homme qui fit tomber l’apartheid

«Madiba», comme l’appelaient affectueusement les Sud-Africains en référence à son nom clanique, a arrêté de combattre. Car les héros meurent aussi, et à 95 ans Mandela était un homme affaibli, qui souffrait d’une infection pulmonaire. Mi-novembre, son ex-femme Winnie Madikizela-Mandela déclarait  au journal sud-africain The Sunday Independent que Mandela n’était pas capable de parler, et «communiquait par signes». Il s’est éteint ce jeudi soir à son domicile de Johannesburg.

Continuer la lecture de « Hommage : Mandela, l’homme qui fit tomber l’apartheid »

Partagez notre page

Au moins 32 civils peuls tués dans une attaque de « chasseurs » dans le centre du Mali

 

 

 

 

 

 

Au moins 32 civils peuls ont été tués samedi au cours d’une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels dozos dans le centre du Mali, région touchée par les violences jihadistes, souvent mêlées à des conflits intercommunautaires, a affirmé dimanche une association peule.

Evoquant les mêmes événements, le gouvernement de Bamako a indiqué que l’armée avait découvert « 16 corps » après un « accrochage violent » entre communautés du village de Koumaga, dans le cercle de Djenné (région de Mopti, centre).

Continuer la lecture de « Au moins 32 civils peuls tués dans une attaque de « chasseurs » dans le centre du Mali »

Partagez notre page