FLAM

Forces de
Libération
Africaines de
Mauritanie

Qui sommes nous ?

Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se réserve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation.
Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Projets et principes

Les F.L.A.M. sont une organisation à l’ambition nationale. Elles prennent en charge l’ensemble des questions qui se posent au pays, en particulier celle vitale de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement, en ce qu’elle menace l’unité et l’existence même du pays. Inspirées par un nationalisme ouvert, elles puisent également dans les valeurs socio-universelles de la Gauche démocratique en général

Un Etat de droit, démocratique…

La finalité poursuivie demeure de construire un Etat de droit, démocratique, fondé sur l’égalité, la justice entre toutes les composantes nationales, pour l’unité et la paix entre les peuples, dans le respect des identités respectives.

… fondé sur l’égalité et la justice

En effet, la Mauritanie est condamnée à s’unir sans s’unifier en lieu et place de l’étouffante uniformisation assimilée à l’unité. Les F.L.A.M. demeurent ouvertes à l’unité de l’opposition progressiste, tant pour des actions communes que pour rechercher ensemble les voies les plus appropriées pour une sortie de crise.

ACTUALITES

Communiqué

Dans ce contexte trouble que notre pays traverse suite aux élections présidentielles controversées du 29 juin 2024, les Forces de Libération Africaines de Mauritanie ont jugé nécessaire de s’adresser à l’opinion afin d’apporter des clarifications ; ceci en vue d’éviter…

Lire la suiteCommuniqué

Communiqué

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie ont pris connaissance d’un communiqué du ministère de l’intérieur mauritanien déclarant la mort de trois personnes à Kaedi suite à des violences policières. Ces victimes apparemment jeunes font partie des personnes tombées sous…

Lire la suiteCommuniqué

Mission du vice président des FLAM Abibou SALL auprès du président de L’AJD-MR, candidat à la présidence de la république

Ce samedi 02 Mars 2024, Le président de l’AJD/MR, Mr Ba Mamadou Bocar a reçu Monsieur Habibou Sall, Vice président des FLAM. Cette rencontre s’est déroulée en présence de : Mr Mohamed Yahya, 2ème vice président de l’AJD/MR ; Monsieur Cheikh…

Lire la suiteMission du vice président des FLAM Abibou SALL auprès du président de L’AJD-MR, candidat à la présidence de la république

DEVOIR DE MEMOIRE

Déclaration de la coordination des organisations des réfugiés mauritaniens au Sénégal à l’occasion de la journée de commémoration du 28 novembre

La coordination des organisations des réfugiés mauritaniens et ses partenaires des mouvements de la société civile à l’instar des Forces de Libération Africaine de Mauritanie (FLAM) ont organisé la rencontre d’aujourd’hui, afin de commémorer la cérémonie annuelle honorant nos martyrs…

Lire la suiteDéclaration de la coordination des organisations des réfugiés mauritaniens au Sénégal à l’occasion de la journée de commémoration du 28 novembre

Novembre 1987 : Quand le MND demandait l’exécution  des lieutenants Ba Seydi, Sy Saidou et Sarr Amadou

 Le  22 octobre 1987, une vague d’arrestations sans précédent s’est abattue sur les éléments noirs des forces armées mauritaniennes. Plusieurs officiers, sous-officiers et soldats noirs mauritaniens  sont arrêtés et sauvagement torturés. Le pouvoir raciste et génocidaire du colonel  Maouiya OULD…

Lire la suiteNovembre 1987 : Quand le MND demandait l’exécution  des lieutenants Ba Seydi, Sy Saidou et Sarr Amadou

Avril 1989:coup d’envoi des déportations de Négro-Mauritaniens par l’Etat: Témoignages de Mme Habsa BANOR SALL

Au mois d’avril 1989, des centaines de noirs sont massacrés à Nouakchott, Nouadhibou et dans plusieurs autres localités mauritaniennes, avec la complicité des plus hautes autorités de l’état. Dans la foulée de ces pogroms anti-Noirs, le pouvoir Beydane procédait à…

Lire la suiteAvril 1989:coup d’envoi des déportations de Négro-Mauritaniens par l’Etat: Témoignages de Mme Habsa BANOR SALL

TEMOIGNAGES

Avril 1989:coup d’envoi des déportations de Négro-Mauritaniens par l’Etat: Témoignages de Mme Habsa BANOR SALL

Au mois d’avril 1989, des centaines de noirs sont massacrés à Nouakchott, Nouadhibou et dans plusieurs autres localités mauritaniennes, avec la complicité des plus hautes autorités de l’état. Dans la foulée de ces pogroms anti-Noirs, le pouvoir Beydane procédait à…

Lire la suiteAvril 1989:coup d’envoi des déportations de Négro-Mauritaniens par l’Etat: Témoignages de Mme Habsa BANOR SALL

AFRIQUE

Il y a 30 ans jour pour jour, la militante noire sud-africaine Dulcie September était assassinée à Paris

Elle était la représentante en France de l’ANC (Congrès national africain), le mouvement de Nelson Mandela. En exil, elle tentait de sensibiliser l’opinion publique aux crimes du régime d’apartheid sud-africain. A ce jour, on ne sait toujours pas qui est…

Lire la suiteIl y a 30 ans jour pour jour, la militante noire sud-africaine Dulcie September était assassinée à Paris

CULTURE ET HISTOIRE

La résistance des femmes de Nder (talaata i Nder) 7 mars 1820 -7 mars 2020: un épisode marquant et symbolique de la lutte contre l’esclavage maure

D’eux, on ne savait jamais à l’avance s’ils débarqueraient en clients pour échanger des marchandises ou en ennemis pour se ravitailler en captifs. Toujours est-il que depuis l’installation des troupes françaises à Saint-Louis, les Maures ne cessaient d’accentuer leur pression…

Lire la suiteLa résistance des femmes de Nder (talaata i Nder) 7 mars 1820 -7 mars 2020: un épisode marquant et symbolique de la lutte contre l’esclavage maure

Une page de notre histoire : le 2 septembre 1890, Baydi Katie Pam tue l’administrateur colonial Abel Jeandet à Grand Aéré

Nommé administrateur commandant au Sénégal, Abel Jeandet est d’abord affecté au cercle de Louga vers la fin des années 1880. Il est ensuite rappelé à Saint-Louis où il servira à la direction des affaires politiques. Après un bref séjour à…

Lire la suiteUne page de notre histoire : le 2 septembre 1890, Baydi Katie Pam tue l’administrateur colonial Abel Jeandet à Grand Aéré

Le processus de l´occupation des territoires actuels de la Mauritanie et la question de la frontière du Sud

Dans l’histoire de la colonisation de la Mauritanie, la thèse généralement admise veut que la conquête se caractérise d’abord par un mouvement “(…) en hauteur vers le Maroc (…) qui a poussé ensuite (…) en largeur, vers l’est, gagnant chaque…

Lire la suiteLe processus de l´occupation des territoires actuels de la Mauritanie et la question de la frontière du Sud

Voile noir par Tijane BAL

Après 50 ans, tout homme s’attend à apprendre le décès de son père écrit Dany Laferrière, écrivain haïtien et membre de l’Académie française. C’est un grand-père que l’Afrique et, au-delà, le pays littérature pleurent aujourd’hui. Nous devons être nombreux à…

Lire la suiteVoile noir par Tijane BAL

Baaba Maal, une vie de bien

Aucun écrit ne saura célébrer Baaba Maal aussi bien qu’il nous a chantés et enchantés. Depuis tant d’années! Nous, Haalpulaaren principalement. Mais, dieu merci, pas seulement. Le rejeton du Futa, icône planétaire grâce à son talent, sait, mieux que personne,…

Lire la suiteBaaba Maal, une vie de bien

Cheikh Hamidou Kane : « L’Afrique n’existe plus, elle a été dépossédée de son espace »

L’auteur sénégalais de « L’Aventure ambiguë », 90 ans, revient sur l’histoire contemporaine du continent, marquée par des questionnements et des tourments identitaires. C’est l’un des paradoxes de Cheikh Hamidou Kane. En cinquante-sept ans de carrière, l’écrivain sénégalais n’a publié que deux romans…

Lire la suiteCheikh Hamidou Kane : « L’Afrique n’existe plus, elle a été dépossédée de son espace »