Rôle et enjeux du système éducatif en Mauritanie dans l’évolution politique par Aurélie Candalot

 

 

 

 

 

 

Résumés

Au cœur de l’interculturalité en Mauritanie, l’école est le lieu de confluences des questions ethniques, tribales, identitaires, religieuses, des querelles linguistiques… En effet, telle une mosaique, la Mauritanie est constituée d’une multitude d’éléments, assemblés plus ou moins artificiellement durant la période coloniale sous l’image d’un « ensemble mauritanien ».  Aussi, la question linguistique a toujours été délicate lors des nombreuses réformes du système éducatif qui se sont succédé depuis l’indépendance, et les tentatives d’arabisation n’ont pas été réalisées sans heurts.

Continuer la lecture de « Rôle et enjeux du système éducatif en Mauritanie dans l’évolution politique par Aurélie Candalot »

Partagez notre page

Esclavage en Mauritanie : C’est qui le dit qui l’est

 

 

 

 

 

Un argument revient souvent au sujet de l’esclavage en Mauritanie. Il consiste à renvoyer dos à dos les communautés négro-africaines et arabes. Cette pratique existe dans toutes les composantes du pays entend-on. En particulier chez les haalpulaaren. Comme si l’assimilation avait valeur d’excuse. De plus, on balance la chose comme si on révélait un secret de famille bien gardé. Sauf qu’il n’en est rien. Il suffit d’ouvrir (à la page 63) le livre de Ibrahima Abou Sall intitulé Les relations entre le Fuuta Tooro et l’Émirat du Brakna.

Continuer la lecture de « Esclavage en Mauritanie : C’est qui le dit qui l’est »

Partagez notre page

Être esclave en Mauritanie aujourd’hui

 

 

 

 

 

 

 

«C’est un phénomène qui existe encore aujourd’hui. Pour les estimations, plusieurs milliers jusqu’à 43.000 personnes qui vivraient en esclavage en Mauritanie, malgré l’abolition en 1981, la criminalisation en 2007 et le renforcement de la loi en 2015. Et pourtant, c’est un phénomène qui existe encore. Il y’a des instances africaines qui condamnent la Mauritanie pour cette pratique continue de l’esclavage et c’est encore une réalité aujourd’hui », a expliqué sur le plateau de TV5 MONDE, François Patuel, chercheur à Amnesty International d’Afrique de l’Ouest.

Source : mondafrique

Partagez notre page

Droit de réponse de Monsieur Ould Cheine et flagrant délit de mensonge

 

 

 

 

 

 

L’alliance électorale conclue récemment  entre IRA/RAG et le Sawab, formation politique mauritanienne d’obédience Baathiste, connue pour défendre le caractère exclusivement arabe de la Mauritanie, a entraîné une série de réactions notamment sur les réseaux sociaux. Dans ce cadre, notre site, à l’image de nombreux journaux et sites d’information mauritaniens, a publié, le 2 juin, à la rubrique « Opinions » un texte de M. Ciré Ba.

Continuer la lecture de « Droit de réponse de Monsieur Ould Cheine et flagrant délit de mensonge »

Partagez notre page

Des Oulémas aux Indignations sélectives

Juste une  question.

Que faisaient donc nos illustres oulémas qui n’ont pas de mots assez durs aujourd’hui pour fustiger le Sénégalais Idrissa SECK et condamner ses propos jugés  antimusulmans quand, en plein mois de Ramadan, sous leurs yeux, leurs concitoyens noirs ont été lynchés,  massacrés pour certains, et pour d’autres, déportés de leur pays ? Ces agissements  étaient-ils plus conformes à l’Islam?

Partagez notre page

Diversité. Pas trop quand même

 

 

 

 

 

Les autorités mauritaniennes  célébraient lundi dernier la journée internationale de la diversité culturelle. A leur façon! L’Agence Mauritanienne d’Information nous apprend qu’à cette occasion deux conférences ont été organisées: l’une intitulée : Diversité culturelle et paix sociale. L’autre: Diversité culturelle et mondialisation. Côté récréatif l’agence indique qu’une soirée a été organisée  » comprenant le chœur et ballets ainsi qu’une lecture en arabe et hassanya ». Autrement dit célébrant la seule culture arabo-berbère du pays. Rappelons que la journée avait pour thème global: Notre diversité culturelle, source de richesse et gage d’unité nationale. C’est raté.  Hélas.

Partagez notre page

Mauritanie: un comité d’experts de l’ONU recommande l’abrogation de la loi d’amnistie de 1993

 

 

 

 

 

 

Un comité d’experts des Nations unies, dédié à l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale (CERD), exprime sa préoccupation par rapport au flou qui entoure la responsabilité dans les exécutions extrajudiciaires de militaires noirs en 1990 et 1991, et recommande aux autorités mauritaniennes l’abrogation de la loi d’amnistie de juin 1993, couvrant les présumés auteurs de ces exactions, à travers un document.

Continuer la lecture de « Mauritanie: un comité d’experts de l’ONU recommande l’abrogation de la loi d’amnistie de 1993 »

Partagez notre page

Encore un mensonge de Jemal M.Taleb !

 

 

 

 

 

 

Le lobbyist Jemal M.Taleb, est le meilleur propagandiste du régime mauritanien à Paris. A coup de fausses nouvelles et de fausses identités. Parfois, notre ami en fait un peu trop !

Voici le franco mauritanien, Jemal M.Taleb, dont l’étoile brille aujourd’hui au firmament. Cet ambitieux qui rève en privé de devenir le dauphin du président Aziz est en effet “l’ambassadeur” officieux à Paris du numéro un mauritanien dont il gère, dit-on, les missions les plus secrètes et les interventions discrètes auprès des parlementaires ou des sécuritaires français qu’il emmène, tous frais payés, à Nouakchott.

Continuer la lecture de « Encore un mensonge de Jemal M.Taleb ! »

Partagez notre page

Sherpa dans un panier de crabes mauritanien

 

 

 

 

 

 

L’ONG est accusée par Nouakchott de connivence avec un opposant politique qui est aussi l’un de ses donateurs.

Cette semaine, Interpol va devoir statuer sur la demande d’extradition d’un opposant à un régime en place. Du grand classique, opposant au cas présent le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, au pouvoir depuis 2009, à l’un de ses contempteurs, Mohamed Ould Bouamatou, réfugié au Maroc puis en Europe. Mais à tort ou à raison, le statut de l’ONG Sherpa, fondée par l’avocat William Bourdon, très active en matière de «biens mal acquis» par des potentats africains, s’est invité dans le débat.

 

Continuer la lecture de « Sherpa dans un panier de crabes mauritanien »

Partagez notre page

Le conflit Mauritanie – Sénégal: Chronologie des événements

 

 

 

 

 

 

« La chronologie présentée ci-après est réalisée date par date afin d’endonner une vision plus claire. Les événements seront assortis d’un commentaire lorsque cela sera nécessaire pour en donner une vision plus précise. Nous avons ajouté à cette chronologie certaines réactions internationales. »

 

Continuer la lecture de « Le conflit Mauritanie – Sénégal: Chronologie des événements »

Partagez notre page

Les réfugiés mauritaniens de 1989 exigent la réparation de leur long calvaire

 

 

 

 

 

Le collectif des réfugiés mauritaniens a tenu ce lundi 9 avril 2018, un point de presse en cette période de commémoration du conflit sénégalo-mauritanien de 1989. La déportation de milliers de noirs de la Mauritanie vers le Mali et le Sénégal a marqué un tournant décisif dans la vie de la communauté négro mauritanienne.

Continuer la lecture de « Les réfugiés mauritaniens de 1989 exigent la réparation de leur long calvaire »

Partagez notre page

Mauritanie/Esclavage: 6 élus républicains américains protestent auprès du FMI

 

 

 

 

 

 

L’agence de presse sud-africaine CajNewsAfrica rapporte que six élus américains, des Républicains, ont écrit le 5 mars une lettre au Fonds monétaire international (FMI) pour protester contre un prêt qu’il a accordé à la Mauritanie, pays où se pratique encore l’esclavage par ascendance (on naît esclave parce que vos parents étaient esclaves) et où l’Etat préfère poursuivre en justice les militants anti-esclavagistes que ceux qui entretiennent une pratique officiellement hors la loi.

Continuer la lecture de « Mauritanie/Esclavage: 6 élus républicains américains protestent auprès du FMI »

Partagez notre page

Hawa Mamadou Dia, membre du collectif des orphelins des victimes civiles et militaires (COVICIM), membre de COVIRE II : ‘’La journée dite de réconciliation nationale est un non événement’’

 

 

 

 

 

 

Votre papa, soldat de 2e classe, Dia  Mamadou  fait partie des victimes militaires  de la répression des années 90 -91. On imagine que ça n’a pas été facile  votre enfance?

Hawa Mamadou Dia : Permettez-moi, pour commencer  par redresser  une erreur qui s’est glissée dans un article publié sur votre site, à propos de mon père: je suis orpheline du soldat de 2e classe  Mamadou Dia, exécuté  par ses frères d’armes à Jreida;  je suis  vice-présidente du collectif des orphelins des victimes civiles et militaires (COVICIM) des évènements survenus en Mauritanie, entre 90-91.

Continuer la lecture de « Hawa Mamadou Dia, membre du collectif des orphelins des victimes civiles et militaires (COVICIM), membre de COVIRE II : ‘’La journée dite de réconciliation nationale est un non événement’’ »

Partagez notre page

Quand Ould Dogui rendait hommage aux FLAM

 

 

 

 

 

 

Ils ont, pour la plupart, échappé de justesse à la mort,Ils ont presque tous vu leurs frères mourir, ou subir l’humiliation d’être chassés de leur pays,

Ils ont vu les souffrances des veuves, des orphelins, des vieillards…

Et ils ont réagi contre l’injustice, la discrimination raciale, l’exclusion et la marginalisation.

Continuer la lecture de « Quand Ould Dogui rendait hommage aux FLAM »

Partagez notre page

Persécutés pour avoir dénoncé l’esclavage

 

 

 

 

 

 

En Mauritanie, les défenseurs des droits humains qui dénoncent la pratique de l’esclavage et les discriminations sont arrêtés et torturés. Reportage.

Les autorités mauritaniennes ont aboli l’esclavage il y a près de 40 ans. Pourtant elles continuent de tolérer cette pratique, pire, elles répriment les personnes qui la dénoncent.

Continuer la lecture de « Persécutés pour avoir dénoncé l’esclavage »

Partagez notre page

L’escroc du Président

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheikh Aly Ridha Essa3idi, un nom à rallonge désormais rattaché à la plus grande escroquerie que connut la Mauritanie dans sa courte histoire. Mais, contrairement à Bernard Madoff (auteur d’une escroquerie du même genre en 2008 et, depuis, en prison) qui l’a devancé dans cet exercice, Cheikh Ridha n’a jamais été inquiété et bénéficie d’une impunité active adossée à une évidente complicité de la part des plus hautes autorités de l’Etat mauritanien.

Continuer la lecture de « L’escroc du Président »

Partagez notre page

Terreur silencieuse, un voyage dans l’esclavage africain contemporain Critique par Daniel Pipes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’esclavage – la propriété [par la force] brutale d’une personne et son exploitation comme une bête de somme – a lieu dans deux endroits principaux dans le monde contemporain, le Soudan et la Mauritanie. La pratique soudanaise résulte en grande partie d’une guerre menée par les musulmans contre les chrétiens, quand les premiers arrivent à vaincre les derniers, souvent ils les asservissent (et souvent les convertissent à l’Islam). La Mauritanie n’a pas de guerre et aucune autre religion que l’islam – elle est près d’être un pays purement musulman – mais elle a une fracture raciale entre les Arabes (peau claire) et les négro-Africains (peau noire). Sur une population totale de quelque 2 millions, quelques dizaines de milliers de Mauritaniens sont réduits en esclavage.

Continuer la lecture de « Terreur silencieuse, un voyage dans l’esclavage africain contemporain Critique par Daniel Pipes »

Partagez notre page

Le congrès d’Aleg : l’acte de naissance d’une Mauritanie ségrégationniste: Thièrno Sada Baba Lam, un survivant du Congrès d’Aleg témoigne

 

Thierno Sada Baba consacre l’essentiel de son temps à la lecture du coran et aux prêches dans les mosquées ou les cérémonies religieuses. Il est né en février 1914 à Touldé, un grand quartier de Boghé. Sa date de naissance coïncide nous dit-il avec l’année du riz. C’est lui l’Imam Ratib (titulaire) de la grande mosquée de Boghé depuis le rappel à Dieu de feu, Thièrno Bocar Sokho, son prédécesseur à cette fonction et qui fut membre du Haut Conseil Islamique. L’âge très avancé de thierno Sada n’a pas affecté sa mémoire ni même sa voix qui demeurent intactes.

Continuer la lecture de « Le congrès d’Aleg : l’acte de naissance d’une Mauritanie ségrégationniste: Thièrno Sada Baba Lam, un survivant du Congrès d’Aleg témoigne »

Partagez notre page

Le Manifeste des 19, un document toujours d’actualité

 

Le 4 janvier 1966 les élèves noirs des Lycée de Nouakchott ont déclenché une grève qu’ils déclarent illimitée en vue de faire supprimer la mesure rendant obligatoire la langue arabe dans l’enseignement du second degré.

Cette action énergique ne fait que révéler un malaise profond et latent, car il est notoire que l’étude obligatoire de la langue arabe est pour les Noirs une oppression culturelle. Cette mesure constitue ensuite un handicap certain à tous les examens pour les élèves noirs qui, de façon consciente ont toujours repoussé l’étude de la langue arabe qu’ils savent un frein à leur développement culturel et scientifique et contre leurs intérêts.

Continuer la lecture de « Le Manifeste des 19, un document toujours d’actualité »

Partagez notre page

Scolarité des filles haratines : La lutte par l’émancipation des mères par Mamoudou Lamine Kane

http://img.over-blog-kiwi.com/600x600/1/20/93/11/20150305/ob_289ae0_dans-une-classe-du-lycee-de-selibaby.jpg
Des états généraux de l’éducation qui n’ont jamais réellement eu la volonté de porter un œil neuf sur la problématique de l’éducation mauritanienne, des écoles privées, intellectuellement cancérigènes pour l’écrasante majorité d’entre elles, des franges entières de communautés laissées en marge du système éducatif, et qui augurent d’une explosion socialement atomique si on n’y prend pas garde… Autant d’étapes de l’évolution de l’éducation nationale qui dessine la catastrophe dans laquelle elle se trouve depuis des décennies.
Partagez notre page