Alioune DIOP, fondateur de Présence Africaine», par Amadou Bal BA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alioune DIOP, fondateur de Présence africaine en 1947, est à la base du Colloque en 1956 des intellectuels à la Sorbonne et du Festival Mondial des Arts Nègres en 1966, à Dakar. Sa contribution à l’éveil de la conscience des peuples africains, à la Négritude et au Panafricanisme est déterminante. Présence africaine célébrera ses 70 ans, en grande pompe, en novembre 2019.

Continuer la lecture de « Alioune DIOP, fondateur de Présence Africaine», par Amadou Bal BA »

Partagez notre page

Le Maroc a décrété un deuil national le jour de l’indépendance de la Mauritanie

 

 

 

 

 

 

 

Le 28 novembre 1960, les drapeaux marocains sont en berne et tous les commerces sont fermés. Pourtant, aucun personnage d’ampleur n’est décédé. Le royaume pleure à cette occasion la perte d’un territoire qu’il considérait jusqu’alors comme le sien. En effet, la Mauritanie, que l’idéologie du « Grand Maroc » prônée par Allal El Fassi intégrait comme une région « historiquement liée au trône par serment d’allégeance », est reconnue par les Nations Unies. Malgré la vive opposition du Maroc et ses alliés de la Ligue Arabe, la République Islamique de Mauritanie est solennellement reconnue comme un nouvel Etat indépendant.

Continuer la lecture de « Le Maroc a décrété un deuil national le jour de l’indépendance de la Mauritanie »

Partagez notre page

Certains marabouts recevaient du pouvoir des prébendes. L’administration coloniale les y avait habitués par Mamadou Dia

 

 

 

 

 

 

 

 

« Certains marabouts recevaient du pouvoir des prébendes. L’administration coloniale les y avait habitués.

Évidemment, avec moi, tout cela n’existait plus. Je prêtais à ceux des chefs religieux qui étaient vraiment travailleurs et qui remboursaient leurs dettes.

C’était le cas d’un homme comme Serigne Falilou Mbacké, le Khalife des Mourides.

C’étaient des prêts à la production, que je refusais d’accorder aux mauvais payeurs.

Cela, aussi, était un nouveau style qui n’a pas plu.

Continuer la lecture de « Certains marabouts recevaient du pouvoir des prébendes. L’administration coloniale les y avait habitués par Mamadou Dia »

Partagez notre page

Maroc : rapts d’enfants et de femmes à peau noire

 

 

 

 

 

 

« Au début du XXème siècle, le commerce et la traite transsaharienne s’achèvent sous pression du protectorat qui reconfigure les vois de commerce et interdit les marchés aux esclaves sans pour autant abolir réellement l’esclavage. Il s’ensuit une vague de rapts de femmes et d’enfants à peau noire, descendants d’esclaves ou haratins, pour continuer à satisfaire la demande des grandes familles. Il faudra attendre 1922 et une circulaire administrative confirmant la prohibition du commerce d’esclaves et garantissant leur affranchissement s’ils sollicitaient la liberté.

Continuer la lecture de « Maroc : rapts d’enfants et de femmes à peau noire »

Partagez notre page

Hommage Nelson Mandela, le réconciliateur

 

 

 

 

 

 

Par Bénédicte Lutaud – publié le 27/02/2017

Nelson Mandela aurait eu 100 ans le 18 juillet. Si son éducation chrétienne a fortement inspiré son combat politique, les idéaux philosophiques de Madiba sont également empreints de ses racines africaines.

«Apôtre de la désobéissance civile », « prophète », « homme de paix » : c’est en ces termes que le monde entier rend hommage à Nelson Mandela, symbole de la lutte contre l’apartheid, lors de sa mort, le 5 décembre 2013, à l’âge de 95 ans. Pourtant, « Madiba* » disait de lui qu’il n’était « ni un saint ni un prophète ». Il regrettait qu’on le présente comme « une sorte de demi-dieu » et préférait se décrire en « homme comme les autres, un pécheur qui essaie de s’améliorer ».

Continuer la lecture de « Hommage Nelson Mandela, le réconciliateur »

Partagez notre page

En Afrique, le fantasme d’une « communauté peule » radicalisée

 

 

 

 

 

 

 

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel. La terreur djihadiste crée une angoisse sociale chez les autres communautés dans les zones menacées, faisant des Peuls des boucs émissaires du fait de leurs prétendues affinités historiques avec l’islam radical. L’identité peule apparaît ainsi comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est trop hétérogène pour établir un lien aussi simple.

Continuer la lecture de « En Afrique, le fantasme d’une « communauté peule » radicalisée »

Partagez notre page

Samora Machel, le libérateur du Mozambique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samora Machel

Le premier président du Mozambique reste une figure centrale des indépendances. Nous allons vous parler de cette légende africaine considérée dans son pays comme père de la nation.

Continuer la lecture de « Samora Machel, le libérateur du Mozambique »

Partagez notre page

Hommage : Mandela, l’homme qui fit tomber l’apartheid

 

 

 

 

 

 

Sa disparition prive le monde d’un des derniers grands leaders charismatiques et visionnaires.

L’homme qui fit tomber l’apartheid

«Madiba», comme l’appelaient affectueusement les Sud-Africains en référence à son nom clanique, a arrêté de combattre. Car les héros meurent aussi, et à 95 ans Mandela était un homme affaibli, qui souffrait d’une infection pulmonaire. Mi-novembre, son ex-femme Winnie Madikizela-Mandela déclarait  au journal sud-africain The Sunday Independent que Mandela n’était pas capable de parler, et «communiquait par signes». Il s’est éteint ce jeudi soir à son domicile de Johannesburg.

Continuer la lecture de « Hommage : Mandela, l’homme qui fit tomber l’apartheid »

Partagez notre page

Au moins 32 civils peuls tués dans une attaque de « chasseurs » dans le centre du Mali

 

 

 

 

 

 

Au moins 32 civils peuls ont été tués samedi au cours d’une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels dozos dans le centre du Mali, région touchée par les violences jihadistes, souvent mêlées à des conflits intercommunautaires, a affirmé dimanche une association peule.

Evoquant les mêmes événements, le gouvernement de Bamako a indiqué que l’armée avait découvert « 16 corps » après un « accrochage violent » entre communautés du village de Koumaga, dans le cercle de Djenné (région de Mopti, centre).

Continuer la lecture de « Au moins 32 civils peuls tués dans une attaque de « chasseurs » dans le centre du Mali »

Partagez notre page

La vérité sur le massacre des 70 martyrs de Thiaroye (1944)

 

 

 

 

 

 

 

LE PIRE CRIME DE GUERRE qu’aient subi des soldats « indigènes », de la part de l’armée coloniale française! Démobilisés après la seconde guerre mondiale, des dizaines de tirailleurs sénégalais, qui réclamaient légitimement le paiement de leurs arriérés de soldes, sont massacrés par l’armée française, le 1er décembre 1944, alors qu’ils étaient en cantonnement dans le camp militaire de Thiaroye, dans la banlieue de Dakar.

Continuer la lecture de « La vérité sur le massacre des 70 martyrs de Thiaroye (1944) »

Partagez notre page

Mali, notre entretien avec un chef Peul armé

 

 

 

 

 

 

 

 

Mondafrique a rencontré un des chefs de l’Alliance pour le Salut du Sahel (ASS), un mouvement politico-militaire créé dans le centre du Mali. 

Un entretien avec le journaliste Olivier Dubois

À plus de 700 km de Bamako, dans le centre du Mali, au pays dogon, dans des zones où l’autorité de l’État est quasi-absente, des affrontements meurtriers opposent les communautés Peuls et Dogons depuis des mois. Les Peuls accusés de pactiser ou d’avoir intégré les rangs des djihadistes luttent contre les Dogons, défendus par la milice dozo (chasseur) « Dan na Ambassagou », qui a juré de protéger les populations dogons.

 

Continuer la lecture de « Mali, notre entretien avec un chef Peul armé »

Partagez notre page

« Mwalimu » Julius Nyerere : au nom de la tradition!

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier président de la Tanzanie fut un des hommes les plus brillants de sa génération. Baba wa Taifa a bâti une nation sur le modèle du village africain. C’est l’histoire d’une Afrocentricité avant l’heure, avec ses succès et ses échecs dont nous allons vous parlez.

Au sommet de l’histoire de la Tanzanie, on trouve la civilisation Swahili, ensemble de villes noires richissimes et sophistiquées, qui furent – malgré une résistance formidable – détruites par les esclavagistes portugais dès le 16e siècle. Le pays fut par la suite la principale victime de la traite négrière arabe qui y fit des millions de victimes au 19e siècle. C’est ce territoire dévasté qui alors subit la loi féroce des colons allemands, à travers la répression de la révolte Maji Maji et ses 250 000 morts au début du 20e siècle.

Continuer la lecture de « « Mwalimu » Julius Nyerere : au nom de la tradition! »

Partagez notre page

Bantu Steve Biko, l’homme et la pensée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un homme jeune et charismatique, une intelligence exceptionnelle, la lutte contre l’apartheid, une vie courte, une mort horrible, tout cela a fait de Steve Biko une icône dans l’imaginaire noir. Mais au-delà des citations isolées qu’on voit quelquefois, nous allons découvrir la pensée très riche d’enseignements – et sous certains aspects étonnante – de cet ancêtre glorieux.

Continuer la lecture de « Bantu Steve Biko, l’homme et la pensée »

Partagez notre page

« Au nom du savoir et de la démocratie, enseignons dans les langues africaines ! »

 

 

 

 

 

 Fary Ndao rappelle, études scientifiques à l’appui, qu’on apprend mieux en commençant l’école dans sa langue maternelle.

L’Afrique est le seul continent où les langues maternelles parlées au quotidien ne sont pas enseignées dans le cadre scolaire officiel.

La langue dite « maternelle » est définie par l’Unesco comme étant « la ou les langue(s) de l’environnement immédiat et des interactions quotidiennes qui construisent l’enfant durant les quatre premières années de sa vie ». Ainsi, beaucoup d’enfants africains, notamment en Afrique de l’Ouest, ont une langue maternelle africaine de portée nationale (wolof au Sénégal, bambara au Mali, fon au Bénin) et une seconde langue maternelle d’extension régionale parlée dans leur village, leur ville ou leur province.

Continuer la lecture de « « Au nom du savoir et de la démocratie, enseignons dans les langues africaines ! » »

Partagez notre page

Hommage à Tiemoko Garan Kouyaté, militant et syndicaliste déporté par les nazis et mort dans le camp de concentration de Mauthausen (Autriche)

 

 

 

 

 

 

 

Né le 27 avril 1902 à Ségou (Mali), mort le 4 juillet 1944 dans le camp de Mauthausen (Autriche) ; instituteur en Côte-d’Ivoire ; militant anticolonialiste, communiste, secrétaire général de la Ligue de Défense de la Race Nègre puis de l’Union des Travailleurs Nègres.

Continuer la lecture de « Hommage à Tiemoko Garan Kouyaté, militant et syndicaliste déporté par les nazis et mort dans le camp de concentration de Mauthausen (Autriche) »

Partagez notre page

La sale guerre de Sékou Touré contre les Peuls

 

 

 

 

 

 

 

Ce dossier est le premier d’une série publiée en 1976 par Jeune Afrique sur le complot monté et les accusations mensongères propagées par Sékou Touré, président de la république de Guinée, contre les Fulɓe ou Peuls, ethnie pluralitaire du pays. Je re-publie ces documents quarante-un après la tragédie qui emporta Telli Diallo et ses compagnons, tous faussement inculpés de complot contre l’Etat.  La rédaction de l’hebdomadaire — dirigée à l’époque par feu mon neveu Siradiou Diallo —passe au peigne fin et réfute les allégations du leader guinéen. A l’appui de son argumentation Jeune Afrique reproduit de larges extraits des propos incendiaires de Sékou Touré.

Continuer la lecture de « La sale guerre de Sékou Touré contre les Peuls »

Partagez notre page

Nelson Mandela : cet anniversaire qui réveille le souvenir de son discours de Rivonia

Nelson Mandela au stade de football de Soweto le 13 février 1990. © WALTER DHLADHLA / AFP

Le 11 février 1990, Nelson Mandela quittait la prison de Paarl. De quoi se rappeler l’inoubliable discours qu’il a prononcé à Rivonia devant les juges qui l’ont condamné en juin 1964.

Par Malick Diawara

Le Point Afrique

Afrique du Sud

C’est un grand moment de l’histoire de l’Afrique du Sud, de l’Afrique et de l’humanité tout entière qui se réveille quand on pense au procès de Mandela, procès au cours duquel il a prononcé un discours qui résonne encore dans l’esprit et la tête de tous les hommes et de toutes les femmes épris de liberté et de tolérance.

Continuer la lecture de « Nelson Mandela : cet anniversaire qui réveille le souvenir de son discours de Rivonia »

Partagez notre page

La vie d’un Sénégalais Illustre : Lamine SENGHOR (1889 – 1927)

 

Né le 15 septembre 1889, à JOAL, dans le département de M’Bour, Lamine SENGHOR est issu d’une famille très modeste de paysans Sérères. Par conséquent, Lamine SENGHOR contrairement à ce qu’écrivent certains auteurs, n’est pas né à Dakar ou Kaolack. Il faut le préciser, Lamine SENGHOR n’est pas un parent de Léopold Sédar SENGHOR, premier Président du Sénégal indépendant.

Continuer la lecture de « La vie d’un Sénégalais Illustre : Lamine SENGHOR (1889 – 1927) »

Partagez notre page

Macky Sall: « L’ Afrique doit se dresser contre toutes dérives racistes, xénophobes et négationnistes»

Le président de la République Macky Sall a procédé ce jeudi à l’ouverture du premier sommet sur la paix et la sécurité à Diamniadio. Une rencontre initiée par la Fédération pour la paix universelle (Fpu) du docteur Hack Ja Han Moon pour discuter pendant deux jours de la paix et de la sécurité dans le monde.

Continuer la lecture de « Macky Sall: « L’ Afrique doit se dresser contre toutes dérives racistes, xénophobes et négationnistes» »

Partagez notre page