Alliance électorale IRA/RAG – SAWAB : aucune campagne « d’explications » ne pourra justifier l’assassinat de l’éthique morale et politique

 

 

 

 

 

La pilule est remplie de sang de victimes du génocide perpétré par le second, auteur avéré de l’exclusion de la communauté noire et partisan de la perpétuation du système esclavagiste.

IRA/RAG gagnerait à renoncer à cette aventure qui n’honore personne. De son président, Il est attendu le bon sens.

Continuer la lecture de « Alliance électorale IRA/RAG – SAWAB : aucune campagne « d’explications » ne pourra justifier l’assassinat de l’éthique morale et politique »

Partagez notre page

Les habits du Président par Tijane BAL

 

 

 

 

 

 

 

On ne parle pas pour dire nécessairement quelque chose. On parle aussi pour faire de l’effet. Partant de ce principe, on peut affirmer aussi qu’on ne s’habille pas seulement pour être beau. Même un jour de fête! Le vêtement est aussi un message. C’est une enveloppe. Le rôle politique de l’habit en Afrique est une évidence.

Continuer la lecture de « Les habits du Président par Tijane BAL »

Partagez notre page

Mauritanie: discriminations et questions foncières par Moustapha Touré 

 

 

 

 

 

Le revers et l’envers

Nous voulons livrer, ici, une revue et un aperçu des rapports entre Discriminations et Réforme foncière en Mauritanie tels que nous les percevons, à travers notre lecture des textes et des événements relatifs à la problématique du foncier en Mauritanie.

Continuer la lecture de « Mauritanie: discriminations et questions foncières par Moustapha Touré  »

Partagez notre page

Le baasisme et le nasserisme : des idéologies aux ingrédients mortels par Jamal SOW

 

 

 

 

 

 

 

Quand une idéologie se nourrit de la haine, de l’intolérance et de la négation de son semblable, elle n’enfante que  des monstres qui sèment partout des tragédies, des misères et la désolation. Des tragédies et des misères qui ne vont  pas seulement concerner les peuples auxquels, elle nie et rejette mais aussi à ce qu’elle croit défendre. Le peul dit « ko wari haako fof yahdora heen ».

Continuer la lecture de « Le baasisme et le nasserisme : des idéologies aux ingrédients mortels par Jamal SOW »

Partagez notre page

Rendez-moi mon novembre par Oumar SALL

 

 

 

 

 

 

Novembre c’est mon anniversaire et tout le monde s’en fout ;

Parce qu’en Novembre des hommes étaient pendus

Le temps d’un jour ou de quelques heures le peuple dominé et discriminé de la Mauritanie à l’unisson fera la même prière, rendra le même hommage solennel, religieux et poétique à ces martyrs.

C’est toujours ça de fait. C’est toujours ça de pris. C’est déjà pas mal. Et nous reviendrons l’année prochaine encore plus nombreux et encore mieux organiser.

Continuer la lecture de « Rendez-moi mon novembre par Oumar SALL »

Partagez notre page

Carton rouge à Biram Dah Abeid qui a franchi la ligne rouge

 

 

 

 

 

 

Certaines victimes du génocide et les exclus de tous bords qui avaient fait de la lutte par procuration, à Biram Dah Abeid, leur mode opératoire privilégié en ont aujourd’hui pour leur grade. Ils ont reçu un coup de poignard dans le dos.

Continuer la lecture de « Carton rouge à Biram Dah Abeid qui a franchi la ligne rouge »

Partagez notre page

Si j’étais « Birame » par Tijane BAL

 

 

 

 

 

 

 

Si j’étais président de la République… chantait une ancienne gloire de la chanson. Ayant décliné un programme sympathique mais loufoque, l’artiste concluait par je ne serai jamais président de la République. Birame Dah Abeid doit rêver d’une  issue différente. Lui qui vient d’officialiser sa candidature à Paris.

Continuer la lecture de « Si j’étais « Birame » par Tijane BAL »

Partagez notre page

Mamoudou Samboly Ba : mythe et mérite

 

 

 

 

 

 

 

Le  grand fondateur s’en est allé le 4 janvier 2012. Longtemps opposant, il fera partie de l’équipe des fondateurs puis sera une victime collatérale des événements de 1966, avant de se retirer de la vie politique. Nous avons eu le privilège de le côtoyer, de travailler avec lui en coulisse et de recueillir ses confidences pour nos recherches et  sa biographie.

Continuer la lecture de « Mamoudou Samboly Ba : mythe et mérite »

Partagez notre page

Mensonges et démentis

 

 

 

 

 

 

 

Habitué de ce site, j’ai lu et apprécié votre démenti à un prétendu soutien à la candidature de Monsieur Biram  Ould Abeid à l’élection présidentielle de 2019.

Tout est parti d’un article relayé par le site d’information Adrar Info (du 14 mai) au titre  accrocheur : « Le mouvement FLAM décide de soutenir la candidature de Biram Ould Abeid aux prochaines élections présidentielles ». Il  est indiqué que « certains dirigeants du mouvement ont assisté à la conférence de Birame » et qu’ « au nom de son président Samba Thiam, absent, une déclaration adressée aux participants a été lue ».

Continuer la lecture de « Mensonges et démentis »

Partagez notre page

Le génocidaire ex-capitaine Sidi Mohamed Ould Vaida peut il nier qu`il inspirait la terreur partout dans le Brakna ?

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 28 ans l’âme des milliers de NOIRS Mauritaniens saignaient à travers un GENOCIDE sur l’étendue du territoire Mauritanien allant des déportations massives, aux exécutions-extrajudiciaires privées de toutes dignités, bafouées dans leurs droits les plus fondamentaux, ou certains ont rejoint le cortège d’ombres des martyrs à travers les tortures dans les caves hideuses des prisons de Walata, Inal, Jreida, fosses de Sorri Male, Wothie, les 28 pendus d`Inal pour célébrer la fête de l’indépendance etc…

Continuer la lecture de « Le génocidaire ex-capitaine Sidi Mohamed Ould Vaida peut il nier qu`il inspirait la terreur partout dans le Brakna ? »

Partagez notre page

Présence et culture des Nègres mauritaniens par Jean Pierre Ndiaye

Le refus cardinal d’un chef d’état membre de l’O.U.A. de prendre en considération l’identité autochtone de son pays est troublant

Je refuse de diviser mon peuple en Blancs et Noirs, a dit le président mauritaniens Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya à J.A (n° 1350). Il n’y a pas de problème racial en Mauritanie. Le peuple est indivisible et ne sera jamais divisé. Depuis plus de deux mille ans, les communautés de ce pays ont vécu ensemble sans qu’il y ait la moindre relation d’appartenance  à telle ou telle ethnie. Nous tous, sans exception, sommes unis par l’islam et la couleur de notre peau n’a aucune espèce d’importance . »

Continuer la lecture de « Présence et culture des Nègres mauritaniens par Jean Pierre Ndiaye »

Partagez notre page

Les raisons d’un deuil par Tijane Bal

 

 

 

 

 

 

 

 

La disparition, le 11 avril dernier, du Docteur Ba Bocar Alpha a suscité une émotion intense. A la mesure de l’envergure du défunt. Il ne pouvait en être autrement. Le Docteur Bâ Bocar Alpha nous était, au fil des années, devenu familier. Principalement, aux moins jeunes qui avaient l’impression de l’avoir toujours connu. Impression fréquente avec les personnages publics. A titre d’illustration, quel septuagénaire mauritanien n’a dit un jour, banalement, comme s’il s’agissait d’un bon copain, Moktar, Aziz (pour Abdul Aziz Sall. Eh oui, avant Aziz, il y eut Aziz !), Diaramouna (pour D.Soumaré), Hamdi (pour H.Ould Mouknass), Khayar….

 

Continuer la lecture de « Les raisons d’un deuil par Tijane Bal »

Partagez notre page

Toutes des Winnie, par Oumar Abdoul LY

 

 

 

 

 

Décédée le 2 avril, Winnie Mandela a été enterrée hier (samedi 14 avril). Son inhumation a été précédée d’un imposant hommage populaire dans le stade d’Orlando de Soweto. Tout un symbole ! L’irréductible n’imaginait pas vivre et mourir ailleurs qu’au milieu des siens. Elle n’a jamais succombé à la tentation des « beaux quartiers », contrairement à une bonne partie de l’élite noire post Apartheid. Soweto le lui a bien rendu.

Continuer la lecture de « Toutes des Winnie, par Oumar Abdoul LY »

Partagez notre page

La Mauritanie : à quand la fin du racisme ? Ibrahima Diallo

 

 

 

 

 

 

 

« Le 4 janvier 1966 les élèves noirs des Lycées de Nouakchott ont déclenché une grève qu’ils déclarent illimitée en vue de faire supprimer la mesure rendant obligatoire la langue arabe dans l’enseignement du second degré. (…. Mais le régime politique, peu après avoir muselé certains porte-parole noirs, s’est ménagé l’officialisation de la langue arabe dont la première étape est cette mesure rendant l’arabe obligatoire dans le premier et le second degré, cependant qu’il étouffe les revendications fondamentales de la Communauté Noire. (….). Toute cette situation se traduit par un marasme général qui affecte tous les rapports entre citoyens Maures et Noirs. En effet, la jeunesse du pays, future relève, se trouve profondément divisée… »

 

Continuer la lecture de « La Mauritanie : à quand la fin du racisme ? Ibrahima Diallo »

Partagez notre page

Kamel Daoud : Ce pourquoi je ne suis pas « solidaire » de la Palestine

 

 

 

 

 

Non, je ne suis pas « solidaire » de la Palestine. Le mot solidaire est entre guillemets. Car il a deux sens. D’abord non à la « solidarité » sélective. Celle qui s’émeut du drame palestinien parce que se sont des Israéliens qui bombardent. Et qui, donc, réagit à cause de l’ethnie, de la race, de la religion et pas à cause de la douleur.

Continuer la lecture de « Kamel Daoud : Ce pourquoi je ne suis pas « solidaire » de la Palestine »

Partagez notre page

La terre; mère des fils mauritaniens révèle son secret par Abdoulaye Sy

 

 

 

 

 

 

Et malheur à ceux qui préfèrent garder le silence quand  la terre pleure ses fils lâchement assassiner par ses propres frères………..la fratricide à ciel ouvert !

Voilà la terre du nord de la Mauritanie qui rompe le silence du secret qu’elle garde depuis une trentaine d’années. Un secret que lui a confié ses fils meurtriers qui viennent d’elle, qui ont assassiné ses autres fils qui sont d’elle. On dit qu’une mère peut protéger ses fils meurtriers contre  ses propres autres fils aux âmes arrachées innocemment. Qu’à arracher les frères meurtriers. C’est-à-dire un meurtre fratricide que la mère génitrice cherche à voiler.

Continuer la lecture de « La terre; mère des fils mauritaniens révèle son secret par Abdoulaye Sy »

Partagez notre page

Le charnier de Benamira : un possible nouveau jalon du génocide

 

 

 

 

 

 

Des informations non démenties officiellement évoquent la découverte récente à Benamira, situé à une soixantaine de kilomètres de Choum dans le nord de la Mauritanie, de quinze squelettes humains dont neuf sont ligotés aux pieds et aux mains. Une partie de l’opinion publique a naturellement fait le lien avec la purge au sein de la grande muette, entre 1987 et 1991, qui a laissé dans le secret des tombes hâtivement creusées à Inal, Jreida, Akjoujt, Azlat … et probablement Benamira, de centaines de soldats noirs qui s’étaient engagés au service de leur pays.

 

Continuer la lecture de « Le charnier de Benamira : un possible nouveau jalon du génocide »

Partagez notre page

Imaginons…une Mauritanie moins en noir et blanc par Tijane Bal

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques jours d’intervalle, un télescopage éditorial bienvenu nous a offert une belle occasion d’optimisme. N’exagérons rien cependant. Il s’agit d’un optimisme relatif et, pour tout dire, trouble mais suffisamment rare pour ne pas être apprécié à sa mesure.

Continuer la lecture de « Imaginons…une Mauritanie moins en noir et blanc par Tijane Bal »

Partagez notre page

Mauritanie : Un génocide qui ne dit pas son nom ! par Ciré BA et Boubacar DIAGANA

 

 

 

 

 

 

Depuis son accession à l’indépendance, le 28 novembre 1960, la Mauritanie a mis en place un système d’exclusion de sa composante noire tendant à l’affirmation d’une identité exclusive arabe et la négation de tout soubassement africain à travers la mise en place d’une série de réformes politiques. Le pouvoir militaire a procédé, au détour d’un conflit banal à l’origine, entre éleveurs mauritaniens et agriculteurs sénégalais en avril 1989, à des déportations massives de plusieurs dizaines de milliers de noirs mauritaniens vers le Sénégal et le Mali.

Continuer la lecture de « Mauritanie : Un génocide qui ne dit pas son nom ! par Ciré BA et Boubacar DIAGANA »

Partagez notre page

Le courage d’être flamiste et mauritanien Par feu Docteur Mamadou Amadou Sow – FLAM-Europe de l´Ouest

Le préjugé visant à confiner le combat politique mené par les FLAM en une simple reconnaissance de droits d’une communauté opprimée est doublement inconsistant. Ceci pourra être aisément saisi à travers deux grands exemples référentiels que sont les dénouements consécutifs des combats menés aux Etats-Unis et en Afrique du Sud pour l’éradication du racisme. Même si la combinaison de ces deux exemples ne restitue pas intégralement la réalité mauritanienne. Et de la les solutions adoptées restent largement en dessous des attentes visant à la reconfiguration de notre Etat dans ces fondamentaux. Fondamentaux dont l’ultime objectif tendrait à l’instauration d’une démocratie sociale, accessible et consacrant des libertés individuelles inaliénables.

Continuer la lecture de « Le courage d’être flamiste et mauritanien Par feu Docteur Mamadou Amadou Sow – FLAM-Europe de l´Ouest »

Partagez notre page