Tène Youssouf Gueye, le martyr de la plume

 

On dit souvent que Socrate est le premier martyr de la pensée. Quoi qu’il en soit, depuis le maitre de la maïeutique, nous savons que les savants et les tyrans ne font pas bon ménage. Socrate a bu la cigüe parce qu’il ne croyait aux dieux multiples, les livres d’Ibn Ruchd ont connu l’autodafé, il finit par l’exil.

Autant d’exemples illustratifs des siècles et des siècles avant Tène Youssouf Gueye, cet écrivain francophone et diplomate Mauritanien, arrêté, embastillé à la sinistre prison de Oualata par le régime affreux et raciste Maouya Ould Taya.

Continuer la lecture de « Tène Youssouf Gueye, le martyr de la plume »

Partagez notre page