35ème anniversaires des Flam : Le message de Monsieur Mamadou Sidy BA, Président des Forces de Libération Africaines de Mauritanie

 

 

 

 

 

 

 

Militantes et militants des FLAM

Sympathisants et sympathisantes

Chers compatriotes

Ce 35ème anniversaire des FLAM m’offre l’agréable occasion de m’adresser à l’ensemble des militants, sympathisants, à nos compatriotes, mais aussi à tous nos amis à travers le Monde.

Les FLAM, mouvement de libération nationale, poursuivent leur mission historique, qui est de mettre fin au système beydane et permettre l’avènement d’une Mauritanie fière de sa diversité, juste, démocratique et respectueuse des Droits fondamentaux de chaque Mauritanien.

Ce système d’exclusion des Noirs mauritaniens est le véritable mal de notre pays.

Nul ne conteste aujourd’hui la volonté manifeste du pouvoir beydane d’exclure les Noirs de tous les secteurs de la vie nationale. Tous les signaux sont au rouge : après le génocide physique par la déportation et les exécutions extra-judiciaires, le génocide biométrique continue à exclure les Mauritaniens noirs. Aujourd’hui, même les enfants noirs ne sont pas épargnés. Ils sont de facto marginalisés parce que rendus apatrides, comme leurs parents, privés de papiers d’état civil, ce qui leur ferme les portes de l’éducation, gage d’un avenir meilleur.

En tant que mouvement de libération nationale, nous ne pouvons que nous engager à utiliser tous les moyens adéquats conformes au droit international pour lutter contre l’oppression, le racisme et l’exclusion, érigés en mode de gouvernement.

Pour nous, l’échéance de 2019 n’a aucun intérêt car Il ne peut y avoir d’élections justes et transparentes dans la situation de notre pays sous la coupe d’un « rectificateur » qui fera tout pour rester au pouvoir directement ou indirectement par l’installation d’une marionnette à ses ordres.

Participer à ces élections, c’est crédibiliser ce vote gagné d’avance par le camp de Mohamed OULD Abdel Aziz.

Camarades, notre cher pays connait une situation économique très grave.

La pauvreté gagne les couches les plus importantes de notre population, toutes ethnies confondues.

Le chômage, surtout des jeunes, est devenu endémique.

Les Négro-mauritaniens sont non seulement, expropriés de leurs terres ancestrales, mais subissent tous les jours, de la part de milices d’occupation qui se comportent comme dans un territoire conquis, des vexations et humiliations dans leurs propres zones de « survie ».

Le génocide biométrique, axe principal de la politique du système beydane, est devenu un moyen d’équilibrage en faveur de la composante arabo-berbère du pays : refus de recensement des déportés rentrés dans leur pays, refus de recensement des populations noirs alors que des papiers d’Etat-civil sont octroyés aux réfugiés touaregs et arabes du Mali, aux réfugiés syriens et à tous ceux qui ont une peau moins foncée.

Le Pays devrait s’atteler, toutes ethnies confondues, à travers la profusion de partis politiques, à panser nos maux, à travailler à un équilibrage ethnique au niveau sécuritaire des corps constitués (Armée, Douane, Garde, Gendarmerie, Police, …..), de l’Administration et dans tous les secteurs de la vie nationale.

Le passage obligé sera la volonté affichée d’apaiser les cœurs et les esprits par la prise en charge du règlement des conséquences du génocide des années 1987-1991, appelé pudiquement « passif humanitaire ». Car sans cette résolution, nous ne connaîtrons jamais la paix, ni la stabilité pour pouvoir nous atteler aux règlements des problèmes qui plombent l’avenir de ce Pays que nous aimons tous.

Je ne terminerai pas ce mot sans rendre hommage à nos Martyrs pour dire que les sacrifices qu’ils ont consentis resteront à jamais gravés dans la mémoire collective de notre peuple.

Camarades, La nuit sera longue, mais le jour viendra, et avec lui, la liberté.

Je vous souhaite un anniversaire combattant

Mamadou Sidy BA

Président des Forces de Libération Africaine de Mauritanie (Flam)

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *