ACCUEIL

 

Bienvenue sur le site officiel des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam)

 

 

 

« L’avenir de la Communauté Noire en Mauritanie dépendra de la solution qu’elle donnera elle-même à cette situation. Elle ne devra compter que sur se propre volonté de mettre fin à l’oppression du Système beydane. Nous pensons que la clef du problème pour les Noirs et pour l’avenir de la Mauritanie toute entière réside fondamentalement dans la destruction du Système beydane et de l’instauration d’un système politique juste, égalitaire auquel s’identifieront toutes les composantes actuelles du pays. »

Extrait du manifeste du Négro mauritanien opprimé « de la question nationale à la lutte de libération nationale » février 1966-avril 986

 

Les F L A M

 

Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation.

Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

 

PROJET ET PRINCIPES

 

Les F.L.A.M. sont une organisation à l’ambition nationale. Elles prennent en charge l’ensemble des questions qui se posent au pays, en particulier celle vitale de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement, en ce qu’elle menace l’unité et l’existence même du pays. Inspirées par un nationalisme ouvert, elles puisent également dans les valeurs socio-universelles de la Gauche démocratique en général. La finalité poursuivie demeure de construire un Etat de droit, démocratique, fondé sur l’égalité, la justice entre toutes les composantes nationales, pour l’unité et la paix entre les peuples, dans le respect des identités respectives.

 

Notre quête de l’identité doit être perçue comme procédant du droit à la différence qui fonde l’efficacité et la pérennité d’une solidarité La voie que nous croyons la meilleure pour parvenir à cet Etat de droit reste, après l’échec de 40 ans d’expérience de l’Etat Jacobin : l’autonomie.

 

En effet, la Mauritanie est condamnée à s’unir sans s’unifier en lieu et place de l’étouffante uniformisation assimilée à l’unité. Les F.L.A.M. demeurent ouvertes à l’unité de l’opposition progressiste, tant pour des actions communes que pour rechercher ensemble les voies les plus appropriées pour une sortie de crise.

 

Partagez notre page