Forum de Dakar sur la paix : Des réfugiés négro-mauritaniens contre la présence de Ghazouani

Le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, est l’invité d’honneur de Macky Sall au Forum international de Dakar 2019 sur la paix et la sécurité. Une décision que contestent des réfugiés négro-mauritaniens installés le long de la vallée du fleuve Sénégal.

Abdoulaye Diop, le président du mouvement, estime que l’actuel président mauritanien n’a rien fait pour corriger le système d’apartheid qui existe dans son pays et qu’il est à la tête d’un système politique ségrégationniste.

‘’Nous sommes horrifiés de voir un président qui dirige un système qui a expulsé des Négro-Mauritaniens être l’invité d’honneur d’un sommet de la paix. Lui qui fait la continuation d’un système d’apartheid et de ségrégation qui bâillonne la population négro-mauritanienne. Nous ne pouvons pas l’accepter, si on veut vraiment parler de paix’’, a fustigé Abdoulaye Diop.

Il poursuit : ‘’Ce que nous avons compris, c’est que ces présidents ne sont pas préoccupés par la paix. Parce que la paix précède le développement et il serait normal que le problème de ces réfugiés soit réglé. C’est un problème qui gêne et qui dérange, surtout dans un contexte de découverte pétrolière et gazière.’’

Ces Négro-Mauritaniens sont aujourd’hui des milliers de réfugiés installés le long de la vallée du fleuve Sénégal et qui ne demandent rien d’autre qu’à retourner dans leur pays d’origine.

Marième Birame BA

Seneweb.com

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *