Les FLAM condamnent un acte criminel

Nous avons appris l’acte criminel commis au domicile de Monsieur Samba Thiam, président des FPC. Quels qu’en soient les motifs, il s’agit là d’un acte inqualifiable d’une gravité extrême. Les FLAM tiennent en tout premier lieu à adresser leur solidarité et leur sympathie à Monsieur Samba Thiam et à ses proches.

Il appartient aux autorités de faire, sans délai, la lumière sur ce qui s’est passé. Il leur incombe par dessus tout de veiller au respect de l’intégrité physique et de la sécurité de Monsieur Samba Thiam, au-delà, de tous les responsables politiques et, cela va de soi, de tous nos concitoyens.

Cibler un responsable politique n’a rien d’anodin. Nous osons espérer que ce qui s’est passé ne constitue pas un acte ou une tentative d’intimidation ou de représailles visant un acteur de la vie publique. L’Etat doit, sans équivoque, et immédiatement réagir et apporter une réponse à la mesure de l’événement.

Le 12  juillet 2020

Département – communication

Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam)

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *