Martin Luther King (15 janvier 1929 – 4 avril 1968)

 

 

 

 

 

 

 

Leader de la lutte pour les droits civiques et plus jeune laureat du prix Nobel de la paix à 35 ans, Martin Luther King est l’un des grands hommes du 20è siècle

Martin Luther King Jr est né le 15 janvier 1929 à Memphis dans le Tennessee. Il est fils et petit fils de pasteur (son grand-père et son père seront pasteurs de l’Ebenezer Baptist Church à Atlanta).

A l’âge de 15 ans, en 1944, il entre à l’université, plus précisément au Morehouse College d’Atlanta, une célèbre université noire aux Etats-Unis. Il choisit la sociologie comme dominante. A l’obtention de son diplôme en 1948, il entre au « Crozer Theological Seminary » pour suivre des études de théologie devant lui permettre de devenir pasteur. Diplômé du séminaire Crozer en 1951 avec la moyenne la plus élevée de sa classe, il obtient une bourse qui lui permet d’entrer à l’université de Boston afin d’y obtenir un doctorat. Il y rencontre sa future femme Coretta Scott qui est étudiante au Conservatoire. Martin Luther King reçoit son doctorat en théologie en 1955 (il a alors 26 ans) et devient pasteur de l’église baptiste de Dexter Avenue à Montgomery en Alabama.

King est à cette période déjà membre du comité exécutif de la NAACP (National Association for the Advancement of Coloured People) et un fervent partisan de la lutte des Noirs pour les droits civiques.

 

 

A la même époque, une jeune femme noire du nom de Rosa Parks est arrêtée à Montgomery pour avoir refusé de céder sa place à un blanc, allant à l’encontre des lois ségrégationnistes existant en Alabama. Martin Luther King rejoint le cortège des personnes qui la soutiennent.En effet, en décembre 1955, il accepte de diriger ce qui constitue la première grande manifestation non violente de l’histoire contemporaine effectuée par des Noirs aux Etats-Unis. Les manifestations prennent la forme d’un boycott qui dure 382 jours. Le 21 décembre 1956, après que la cour suprême ait déclaré anticonstitutionnelle la ségrégation dans les bus, Noirs et Blancs peuvent prendre les bus en tant qu’égaux. Martin Luther King acquiert une notoriété nationale pour son rôle dans la campagne.

En 1957, Martin Luther King est élu président de la Southern Christian Leadership Conference, une organisation créée dans le but de donner de nouveaux leaders au Mouvement des droits civiques alors bouillonnant aux Etats-Unis. Influencé par la philsophie de Ghandi (qu’il a découverte au séminaire Crozer), King fonde fonde son action sur la non-violence et visite l’Inde en 1959. Il améliorera plus tard sa compréhension de la stratégie non violente de Ghandi.

 

En 11 ans, entre 1957 et 1968, Martin Luther King parcourt plus de 9 millions de kilomètres et s’exprime publiquement plus de 2500 fois, pour combattre l’injustice, organiser des actions de protestation et montrer le pouvoir de la non-violence. Au cours de la même période, il écrit également 5 livres et de nombreux articles. Il dirige les protestations massives de Birmingham en Alabama (mars 1963) qui attirent l’attention du Monde entier : les confrontations entre des manifestants noirs non armés et les policiers armés de lances à incendie et lâchant les chiens sur les manifestants font la une des journaux du monde entier. Il organise la marche de Washington le 28 août 1963. Elle rassemble plus de 250 000 personnes devant lesquelles il démontre ses talents d’orateur et de visionnaire en prononçant l’un des discours les plus célèbres de l’histoire, « I have a dream » : Je rêve du jour où mes 4 enfants ne seront plus jugés par la couleur de leur peau, mais par le contenu de leur personnalité. Il s’entretient avec Kennedy et fait campagne pour Lyndon Johnson
 

En 1963, King est élu homme de l’année par le Time Magazine. Il n’est plus seulement un leader noir, mais une figure mondiale à l’image de Ghandi qui l’a inspiré. En 1965, à l’âge de 35 ans, Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix.

 

Cependant, le leadership de King sur le mouvement des droits civiques est contesté : le message d’un Malcolm X, plus agressif, prônant l’auto-défense et le nationalisme noir est plus attractif auprès d’une partie de la population noire que l’appel à la non-violence. Martin Luther King subit également les critiques d’un des dirigeants du Black Panther Party, Stokely Carmichael qui le juge trop peu radical.

King ne subit pas seulement des critiques de la part de « radicaux » noirs. J Edgar Hoover, le puissant directeur du FBI qui le déteste utilise tous les moyens fédéraux à sa disposition pour lui nuire (espionnage par des agents du FBI, tentatives de chantage, manipulations…). Les prises de position de Martin Luther King contre la guerre du Vietnam conduisent également à des relations tendues entre lui et l’administration Johnson.

 

A la fin de l’année 1967, King initie la « Poor People Campaign » qui doit mettre l’accent sur les problèmes économiques qui n’ont pas été abordés lors de la première phase de la lutte pour les droits civiques. Le 4 avril 1968, alors qu’il s’est rendu à Memphis afin de soutenir des grévistes, il est assassiné sur le balcon d’un Motel. Il est âgé de seulement 39 ans. Il avait la veille évoqué sa mort dans un de ses discours. Sa veuve sera accompagnée par tous les leaders des Etats-Unis (excepté Hoover, le patron du FBI qui fit la même chose qu’au lendemain de la mort de Kennedy : il alla jouer aux courses) lors des funérailles suivies par plus de 150 000 personnes.

 

 

Différentes hypothèses ont été émises au sujet de la mort de Martin Luther King.

Toutefois, selon le journaliste Anthony Summers dans un livre au titre évocateur, (« Hoover, le plus grand salaud d’Amérique »), si aucune certitude ne permet d’impliquer directement le FBI, il est probable qu’il ait appris que King risquait d’être tué, mais n’ait rien fait pour empêcher l’assassinat.

En à peine 39 ans, Martin Luther King est devenu une des personnalités les plus marquantes du 20è siècle.

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *