Déclaration des Flam : solidaires face au coronavirus

La planète est secouée par la pandémie du Covid-19. Notre pays n’est pas épargné. L’ampleur de la propagation de la maladie appelle un engagement humain et matériel considérable. La mobilisation à cette occasion de nos personnels de santé mérite notre admiration et notre soutien. Les pouvoirs publics ont un rôle majeur d’impulsion et de supervision à jouer. Si la maladie frappe indistinctement, les franges déjà fragilisées de  nos communautés, pourraient en payer le prix le plus élevé. Elles méritent donc un soutien accru.

Dans leur principe, les mesures prises sont identiques à celles mises en œuvre dans la quasi-totalité des autres pays. Toutefois, le sens des responsabilités  commande que leur matérialisation s’ancre dans la réalité sociale subie par les plus vulnérables. Ainsi, les mesures de confinement doivent être impérativement assorties d’un accompagnement social adapté sans lequel des personnes déjà démunies seront vouées à un péril certain. Les autorités étatiques, les pouvoirs publics ne doivent ménager aucun effort pour impulser pleinement la solidarité nationale qu’exige la situation. Cette solidarité devra transcender tous particularismes, se déployer à l’échelon national et s’exercer sur la base de critères justes, transparents à l’exclusion de toutes considérations mercantiles ou de rentabilité financière.

Elle doit avoir pour critère principal les besoins de toutes nos communautés, et pour souci premier le sort des plus faibles. Dans ce cadre, les autorités déconcentrées de l’Etat et des collectivités locales doivent assurer avec intégrité leur mission de relais. La situation requiert des réponses embrassant divers registres : médical en 1er lieu, mais également social voire « pédagogique ». Elle nécessite en effet une démarche de proximité, adaptée et accessible au plus grand nombre. Le recours à nos différentes langues nationales et l’utilisation de supports adaptés aux différents publics s’imposent pour faciliter la compréhension et l’appropriation des mesures édictées. L’effort de sensibilisation est d’autant plus un impératif que certaines de ces mesures peuvent entrer en contradiction avec des codes sociaux établis. C’est au prix d’une approche multiforme, d’un effort de solidarité nationale et de rigueur dans la gestion de l’action publique que la prévention et le combat contre le Covid 19 seront efficaces.

 

Le 10 avril  2020

Madame Habsa BANOR  SALL

Porte-parole des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam)

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *