Mon hommage à Cheikh Oumar BA par Salif BA

Depuis ce coup de tonnerre  du 26/03/2020 annonçant la fin de vie de notre frère et camarade de lutte Cheikh Oumar BA  je suis inconsolable. Ma tristesse est immense, mon espoir dans le combat que nous menons contre l’injustice en Mauritanie est assombri. Car la Mauritanie, le Fouta, l’Afrique a perdu un illustre fils, un sachant sur le plan politique et culturel sur des mutations que nous devrions opérer pour avoir des lendemains meilleurs que ce que nous vivons aujourd’hui. Ecoutons et réécoutons ses poèmes (jime) en pulaar qui sont pleins d’enseignements et de sagesse.

Cheikh Oumar BA, je l’ai connu de loin en 1999 lors d’une assemblée générale  des FLAM qui c’était tenue au foyer de CIMADE à Massy à l’issue de laquelle  il a brigué le poste de Secrétaire général de la Section des FLAM de l’Europe de l’Ouest.

Au congrès des FLAM de CINCINATI en décembre 2005, nous étions logés dans la même chambre avec son ami de toujours BA Mamadou Alassane ‘mo Senegal’. Depuis ce congrès, tumultueux on ne s’est jamais éloigné. Pendant ce congrès la lassitude de continuer avec les FLAM m’avait envahi. Au retour dans notre chambre pour une prière après les âpres débats de l’assemblée. Je dis Cheikh Oumar, il m’a répondu oui. Après le congrès, je quitte les FLAM ! Ah, il a abandonné ses ablutions et s’est mis à côté de moi pour me remonter le moral et me rassurer. Ne t’inquiètes pas, tout ça c’est rien. Dit-il !  La lutte continuera et nous la gagnerons un jour. Cheikh Oumar c’est ce grand frère, c’est ce camarade de lutte qui a toujours des mots justes qui apaisent et rassurent. Il était d’un optimisme sans limite pour le combat que nous menons. Il se battait comme  si demain c’était la victoire de notre combat.

En 2006, quand les FLAM, ont connu leur 1ère secousse, Cheikh Oumar avait pris son bâton de pèlerin avec nous pour sillonner la France et remettre la section des FLAM en Europe dont il est l’un des créateurs. On a fait la France en Est, Ouest, Nord et Sud pour sensibiliser notre diaspora sur ce qui n’allait pas au sein des FLAM. Au bout de quelques mois on a réussi à remettre à l’endroit la section des FLAM en France. Tout ça grâce à Cheikh Oumar BA, de sa connaissance profonde de ce pays.  Cheikh Oumar BA, était influenceur d’opinion avisé bien avant nos réseaux sociaux d’aujourd’hui. Il était connu de partout et il connaissait beaucoup de monde. Cheikh Oumar BA c’était un homme de principe, loyal et très engagé en politique et la culture. Une personne de cette carrure  son avis devrait toujours compté dans l’orientation politique ou stratégique des FLAM.  Personne ne peut parler des FLAM ici en  France sans penser à Cheikh Oumar BA et personne ne peut le voir sans penser aux FLAM. Sa personne se confond aux FLAM.

En 2014, quand les FLAM ont connu une seconde secousse, il fallait s’attendre à ce qu’il refasse ce qu’il avait fait en 2006 lors de la 1ère secousse si son avis n’est pas compté. Car il n’était ni d’accord avec  la transformation des FLAM en parti politique ni le changement de son nom. Ainsi il s’est mis debout et remis les FLAM sur les rails. Aujourd’hui on parle des FLAM partout que ce soit en Mauritanie ou des organisations politiques panafricaines en France. Il a fait tout pour les FLAM, il a été interviewé par des  radios, télévisions de renommées internationales. Il a rencontrés des artistes, des ministres et des personnalités d’influence à travers le monde pour sensibiliser l’opinion publique sur le racisme d’état qui prévaut en Mauritanie. Cheikh Oumar c’était ce militant politique et culturel engagé et infatigable.

Cheikh Oumar BA a fait une fin de vie heureuse, il est mort debout, il est mort droit dans ses bottes pour ses convictions et dans ses certitudes.

Je n’ai jamais vu Cheikh Oumar BA énervé même pas à Cincinati, c’était un homme calme, serviable, à  l’écoute de tout le monde et d’une grande générosité.  Il y’a beaucoup de chose à raconter sur Cheikh Oumar BA tellement il était riche d’enseignements.

La dernière fois que je t’ai vu c’était le 9 février 2020, chez toi, lors d’une cérémonie religieuse que tu as   organisée avec Aminata Ousmane Niang  pour des prières pour la communauté ful6e victime de massacres et génocides en Afrique de l’Ouest. Le coran a été lu en tiers par de grands marabouts et la bénédiction faite pour qu’Allah déverse sa protection et sa miséricorde à toute la communauté hapulaar victime de l’injustice dans ce monde. T’avais prévu de perpétuer cette initiative tous les trois mois mais Allah avait prévu son programme autrement.  Ce jour-là,  Thierno Cheikh Oumar LY de Dara et un autre Thierno  DIA de Boghé dont j’ai oublié le prénom  t’avaient rendu un vibrant hommage. Je ne soupçonnais pas  une once de seconde que c’était un adieu avec toi. Que c’était la dernière fois qu’on allait se voir. Je t’ai eu au téléphone vers le 3 mars pour me demander de  contacter une dame prête à nous donner une salle pour célébrer l’anniversaire des 37 ans des FLAM.

Je te dis ICI que l’anniversaire sera fait et un vibrant hommage te sera rendu incha ALLAH.

 

Cheikh Oumar BA ce n’est un marabout raté comme il le disait. Au contraire c’est un marabout en avance dans  son temps. Car c’est un marabout qui associe la religion et le travail pour lui-même. Cheikh Oumar BA était un marabout indépendant. Il enseignait le coran à nos enfants, il baptisait nos enfants à leur naissance et il faisait le mariage religieux  de nos enfants. C’était un marabout complet. Il aurait pu faire valoir son droit de grand Marabout par ses liens de parenté avec Cheikh Oumar TALL dont il porte le prénom. Mais Cheikh Oumar BA savait qu’en restant un simple marabout il ne pourrait pas combattre l’injustice dans son pays. Il lui fallait plus….

Merci Frère, Merci camarade, tu as a fait ton devoir et accompli ta mission dans ce bas  monde. Qu’Allah t’accueille dans son saint paradis avec nos illustres marabouts partis avant toi au côté de notre prophète PSL.

Nos pensées émues et tristes envers Aminata Ousmane Niang qui a perdu son frère, son camarade, son chéri et son époux. Qu’Allah t’accorde la force et la sagesse nécessaires pour surmonter cette  épreuve douloureuse.

Nous continuerons la lutte pour toi et pour notre dignité humaine En Mauritanie, jusqu’à la victoire.

Salif BA

 

 

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *