Louis HUNKANRIN, un forfait colonial : l’esclavage en Mauritanie

 

 

 

 

 

 

Louis Hunkanrin (1886-1964), originaire du Dahomey (actuel Bénin), grand activiste des droits de l’homme, journaliste courageux et fervent combattant de la traite des noirs pratiquée par la caste maure, écrit ce pamphlet pendant son exil dans le désert mauritanien, pour accuser le système colonial français de collaborationnisme et de corruption. C’est avec grand respect que nous rééditons ce pamphlet presque tombé dans l’oubli.

Hunkanrin, marxiste et humaniste convaincu, exclut même le fait que les religions, que ce soit le Christianisme, le Judaïsme ou  l’Islam, puissent justifier l’esclavage comme institution perpétuant l’injustice, tandis que le Dieu Unique, le Dieu du Monothéisme, a créé tous les êtres humains égaux. Dans cette idée de l’auteur on retrouve un aspect fondamental de sa pensée pour créer un point d’intersection entre la lutte marxiste pour la justice et l’abolitionnisme musulman qui appellent tous deux à l’égalité de tous les êtres humains, comme d’ailleurs l’exprime le créationnisme coranique.

Louis Hunkanrin attaque dans un ton acerbe les maures et leur système des castes, basé sur l’exploitation de l’homme par l’homme et écrit à divers fonctionnaires coloniaux français, pour les exhorter d’affranchir les esclaves et d’appliquer les lois d’abolition de l’esclavage.

Aujourd’hui, ce pamphlet de Hunkanrin est d’actualité et de grande importance, car l’esclavage en Mauritanie est toujours bel et bien existant.

Hunkanrin est un exemple à suivre pour la lutte contre l’esclavage, non seulement en terre islamique, comme la Mauritanie, mais aussi dans d’autres pays, où l’exploitation se perpétue sous des formes diverses de type esclavagiste.

Source : promosaik.com

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *