Bamako sous la tutelle de Nouakchott ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Le général président Mohamed Oud Abdel Aziz parrain financier de la réélection contestée d’Ibrahima Boubacar Keita (IBK). L’information est révélée par le site Alakhbar, relayée par plusieurs autres.

Extrait : « IBK bouclait sa première visite à l’étranger en Mauritanie, après sa réélection pour un deuxième mandat présidentiel. Durant sa campagne électorale, le chef de l’Etat malien se déplaçait à bord d’un avion de Mauritanian Airlines. Des véhicules immatriculés Mauritanie transportaient également sa logistique de campagne ».

A quel nouveau jeu joue le général président Mohamed Ould Abdel Aziz qui, après avoir déstabilisé le Mali et soutenu les partisans de sa partition, se positionne en sauveur de son président? Place-t-il désormais IBK sous sa tutelle avec la nomination du général mauritanien Hanena Ould Sidi à la tête de la force conjointe du G5 Sahel?

Dans tous les cas de figures, le nouveau mandat d’IBK commence avec une fébrilité certaine qui pourrait placer Bamako sous la tutelle de Nouakchott au moment où l’avenir de son président est incertain. En Mauritanie, les nationalistes du panarabisme hégémonique se frottent les mains, leur rêve de création de la « nation arabe » incluant « l’Azawad » est désormais réalisable.

En savoir plus :

http://fr.alakhbar.info/14043-0-Mauritanie-IBK-remercie-le-president-mauritanien-de-son-soutien-a-sa-reelection.html

 

Ciré Ba, Paris le 28 août 2018

 

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Une réflexion sur « Bamako sous la tutelle de Nouakchott ? »

  1. C’est une honte pour IBK,c’est une honte pour le Mali. IBK qui se targuer d’avoir fait des études supérieures dans diverses universités et qui s’exprime dans un français haché, se faire manipuler par un type qui n’a même pas son certificat d’études,et qui ne doit son grade de général qu’à coup de courbettes, de trahison et de fourberies. Le Mali court un grand danger, considérer que le problème est la solution, c’est se fourre le doigt dans l’œil. Bonjour les larmes et les geremiades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *