Que faisait IBK à Nouakchott ?

 

 

 

 

 

 

Quelques heures seulement après le verdict de la Cour Constitutionnelle, le Président IBK a entamé une visite officielle en Mauritanie. Une initiative diversement appréciée à Bamako. Et pour cause.

«IBK bouclait son premier voyage à l’étranger en Mauritanie, après sa réélection pour un deuxième mandat présidentiel. Le président malien était arrivé jeudi à Nouakchott pour une visite de quelques heures à bord d’un appareil de Mauritanian Airlines. 

 Durant sa campagne électorale, le chef de l’Etat malien se déplaçait à bord d’un avion de Mauritanian Airlines. Des véhicules immatriculés Mauritanie transportaient également sa logistique de campagne (…)

 Il est donc évident que la Mauritanie s’est profondément impliquée dans l’élection présidentielle malienne et contribué à l’élection du Président IBK à travers la mise à disposition des moyens de l’Etat Mauritanien. Mais à quel prix pour qui sait que la Mauritanie a une influence certaine sur des Groupes armées au Nord du Mali dont la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA).

Au-delà du son caractère politiquement incorrect (ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat voisin), la Mauritanie a été récemment indexée par des observateurs avertis dans son présumé rôle dans l’attaque contre le camp du G5 Sahel à Sévaré ; attaque suivie du limogeage du Général Malien Didier Dacko et de la nomination immédiate de Généraux Mauritanie à tous les postes de commandement stratégique du G5 Sahel.

Et a ces décisions très conflictuelles, il faudra ajouter cette visite de première heure du Président Malien à Nouakchott pour dit-on, remercier «Mohamed Ould Abdel Aziz et son épouse, MariemMint Ahmed dite Tekber». Hum !

Source: malijet.co

 

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *