Les FLAM dénoncent une « arabisation » de la Mauritanie

Le secrétaire général de la section Europe de l’Ouest des Forces de libération africaine de la Mauritanie (FLAM, aile originelle), Ibrahim Abou Sall, a accusé, dimanche à Paris, le pouvoir mauritanien de pratiquer « une arabisation systématique » du pays. Il a affirmé que près de 6.000 Négro- Mauritaniens ont dû émiger pour échapper à cette politique.

Continuer la lecture de « Les FLAM dénoncent une « arabisation » de la Mauritanie »

Partagez notre page

Le charnier de Benamira : un possible nouveau jalon du génocide

 

 

 

 

 

 

Des informations non démenties officiellement évoquent la découverte récente à Benamira, situé à une soixantaine de kilomètres de Choum dans le nord de la Mauritanie, de quinze squelettes humains dont neuf sont ligotés aux pieds et aux mains. Une partie de l’opinion publique a naturellement fait le lien avec la purge au sein de la grande muette, entre 1987 et 1991, qui a laissé dans le secret des tombes hâtivement creusées à Inal, Jreida, Akjoujt, Azlat … et probablement Benamira, de centaines de soldats noirs qui s’étaient engagés au service de leur pays.

 

Continuer la lecture de « Le charnier de Benamira : un possible nouveau jalon du génocide »

Partagez notre page

Imaginons…une Mauritanie moins en noir et blanc par Tijane Bal

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques jours d’intervalle, un télescopage éditorial bienvenu nous a offert une belle occasion d’optimisme. N’exagérons rien cependant. Il s’agit d’un optimisme relatif et, pour tout dire, trouble mais suffisamment rare pour ne pas être apprécié à sa mesure.

Continuer la lecture de « Imaginons…une Mauritanie moins en noir et blanc par Tijane Bal »

Partagez notre page

Winnie Mandela, mère insoumise de la nation sud-africaine

 

 

 

 

 

Winnie Mandela, figure de la lutte anti-apartheid durant 25 ans, personnalité tempétueuse des townships d’Afrique du Sud et ancienne épouse de Nelson Mandela est décédée lundi 2 avril à l’âge de 81 ans.

C’est une vie tumultueuse. Celle d’une femme au nom symbole entre tous de lutte contre l’apartheid. Mais au prénom irrémédiablement entaché par une suite d’affaires et de scandales, sanctionnés à plusieurs reprises. De Winnie Mandela, née le 26 septembre 1936, décédée lundi 2 avril à Johannesburg à l’âge de 81 ans, on préfère d’abord retenir une histoire d’engagement.

Continuer la lecture de « Winnie Mandela, mère insoumise de la nation sud-africaine »

Partagez notre page

Martin Luther King (15 janvier 1929 – 4 avril 1968)

 

 

 

 

 

 

 

Leader de la lutte pour les droits civiques et plus jeune laureat du prix Nobel de la paix à 35 ans, Martin Luther King est l’un des grands hommes du 20è siècle

Martin Luther King Jr est né le 15 janvier 1929 à Memphis dans le Tennessee. Il est fils et petit fils de pasteur (son grand-père et son père seront pasteurs de l’Ebenezer Baptist Church à Atlanta).

Continuer la lecture de « Martin Luther King (15 janvier 1929 – 4 avril 1968) »

Partagez notre page

En Mauritanie, des apatrides dans leur propre patrie !

 

 

 

 

 

 

Dans les textes, tous les Mauritaniens sont égaux en droits et en devoirs. Dans les faits, c’est hélas encore loin d’être le cas. Entre les mains des « blancs » (maures, Ndlr), l’administration refuse encore dans certaines localités d’enrôler les populations de race noire.

Continuer la lecture de « En Mauritanie, des apatrides dans leur propre patrie ! »

Partagez notre page

Mauritanie : Un génocide qui ne dit pas son nom ! par Ciré BA et Boubacar DIAGANA

 

 

 

 

 

 

Depuis son accession à l’indépendance, le 28 novembre 1960, la Mauritanie a mis en place un système d’exclusion de sa composante noire tendant à l’affirmation d’une identité exclusive arabe et la négation de tout soubassement africain à travers la mise en place d’une série de réformes politiques. Le pouvoir militaire a procédé, au détour d’un conflit banal à l’origine, entre éleveurs mauritaniens et agriculteurs sénégalais en avril 1989, à des déportations massives de plusieurs dizaines de milliers de noirs mauritaniens vers le Sénégal et le Mali.

Continuer la lecture de « Mauritanie : Un génocide qui ne dit pas son nom ! par Ciré BA et Boubacar DIAGANA »

Partagez notre page

Mystérieuse découverte de la gendarmerie de 15 squelettes humains aux pieds et mains ligotés

 

 

 

 

 

 

Des informations qualifiées de confidentielles, évoquent la découverte d’une unité de la gendarmerie mauritanienne de squelettes et crânes humains de 15 personnes dans la zone de Benamira, dans le nord de la Mauritanie.

Continuer la lecture de « Mystérieuse découverte de la gendarmerie de 15 squelettes humains aux pieds et mains ligotés »

Partagez notre page

Communiqué des Flam sur les macabres découvertes de squelettes humains près de Choum

 

 

 

 

 

 

 

La gendarmerie mauritanienne vient de mettre au jour 15 squelettes humains révélant que les suppliciés ont eu les mains et les pieds ligotés. Cette caractéristique rappelle les circonstances dans lesquelles plusieurs soldats, arrêtés et torturés en raison de leur appartenance raciale, ont été sommairement assassinés durant les années de braise (1987-1991). De telles exactions s’étaient déroulées principalement dans le nord du pays. La découverte macabre des services de la gendarmerie mauritanienne conduisent donc à se demander si la terre ne commencerait pas enfin à révéler ce qu’elle renferme.

Continuer la lecture de « Communiqué des Flam sur les macabres découvertes de squelettes humains près de Choum »

Partagez notre page

Flam: des rencontres et des noms par Marion Fresia

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma première rencontre avec les FLAM remonte à 1998 : j’avais alors à peine 19 ans, et je travaillais comme stagiaire chez Sud Quotidien à Dakar. Un matin, mon chef Demba Ndiaye me présente un certain Kaaw Touré, « un vieil ami » me dit-il, et m’annonce que nous partirons ensemble dans la vallée du fleuve Sénégal faire un reportage sur la situation des réfugiés mauritaniens en vue de la couverture de ce qui était alors le 9ème anniversaire des événements de 1989. Demba m’avait parlé du combat politique de son ami et de ses compatriotes, de « grands militants », mais c’est un homme humble et réservé, dont je fis la connaissance ce matin là, un homme empli de « keersa ».

Continuer la lecture de « Flam: des rencontres et des noms par Marion Fresia »

Partagez notre page

États-Unis: mort de Linda Brown, la petite fille qui a mis fin à la ségrégation

 

 

 

 

 

 

Le nom de Linda Brown, décédée ce 26 mars à 76 ans, était associé à la lutte pour les droits civiques des Noirs américains. En 1951, cette petite écolière noire avait permis de mettre fin à la ségrégation dans les écoles aux Etats-Unis. Son refus d’inscription dans une école publique réservée aux Blancs dans le Kansas avait été porté devant la Cour suprême des Etats-Unis, qui lui avait donné raison.

 

Continuer la lecture de « États-Unis: mort de Linda Brown, la petite fille qui a mis fin à la ségrégation »

Partagez notre page

Mauritanie: Violations des droits de l’homme dans la vallée du fleuve Sénégal

 

 

 

 

 

 

 

 

AMNESTY INTERNATIONALPAYS : MAURITANIE

TITRE : Violations des droits de l’homme dans

la vallée du fleuve Sénégal

2 OCTOBRE 1990 RESUME AI INDEX: AFR 38/10/90

DISTR: SC/CO/GR/PO

En novembre 1989, Amnesty International a publié un rapport de 30 pages sur les violations des droits de l’homme recensées en Mauritanie entre 1986 et 1989. Ce rapport était intitulé Mauritanie 1986-1989 : Contexte d’une crise. Trois années d’emprisonnements politiques, de tortures et de procès inéquitables (AI Index AFR 38/13/89).

Continuer la lecture de « Mauritanie: Violations des droits de l’homme dans la vallée du fleuve Sénégal »

Partagez notre page

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) Par Jean-marie BALENCIE et Arnaud DE LA GRANGE (2002) Mondes Rebelles

La mouvance radicale négro-mauritanienne,la plus connue,la plus active et la plus influente demeure, sans conteste,les FLAM. Mouvement historique de défense de la cause des Négro-mauritaniens,les FLAM ont été constituées dés le printemps 1983 en réaction à la politique de ségrégation et de « dénégrification » mise en œuvre par le pouvoir beydane.Depuis lors, les militants des FLAM ont été partie prenante de toutes les tentatives visant à modifier les rapports de force politico-ethniques dans le pays,qu´il s´agisse d´initiatives politiques et pacifiques (publications du Manifeste du Négro-mauritanien opprimé en 1986)ou d´aventures plus tortueuses (implication dans les complots d´octobre 1987 et de novembre 1990).

Continuer la lecture de « Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) Par Jean-marie BALENCIE et Arnaud DE LA GRANGE (2002) Mondes Rebelles »

Partagez notre page

Christiane Taubira: « Le système esclavagiste est à l’origine du racisme actuel »

 

 

 

 

 

 

 

Alors que le Mémorial Acte (Macte) ouvre ses portes au public en Guadeloupe, ce mardi, Christine Taubira explique à L’Express les raisons qui l’ont poussée à écrire L’Esclavage racontée à ma fille.

Beaucoup de politiques, mais aussi de Français, jugent inutile de revenir sur le douloureux passé de l’esclavage. Pourquoi?

Continuer la lecture de « Christiane Taubira: « Le système esclavagiste est à l’origine du racisme actuel » »

Partagez notre page

Le problème racial en Mauritanie de 1960 à 1989, une analyse des Flam

 

 

 

 

 

 

Après la guerre civile de 1966, le pouvoir, au lieu de s’attaquer aux causes profondes du mal choisit délibérément la politique de l’autruche en niant l’existence de tout problème racial en Mauritanie. Ould Dadah ne déclarait-il pas au congréés d’Aioun de 1966 : «  Non, en Mauritanie, il n’y a des Noirs et des Blancs que pour les sociologues. Il ne saurait être question de bâtir une nation sur des pourcentages aussi fluctuants qu’absurdes. »

Continuer la lecture de « Le problème racial en Mauritanie de 1960 à 1989, une analyse des Flam »

Partagez notre page

Mauritanie: «La présence de cadres noirs dans l’administration est quasi nulle»

Le mouvement mauritanien El Hor, mouvement pour la libération et l’émancipation des Haratines, les descendants d’esclaves, a eu 40 ans, ce mois-ci. Les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM), de défense des droits de la communauté négro-mauritanienne, en ont eu 35. Ces mouvements ont-ils encore un poids aujourd’hui en Mauritanie ? Quelle est la représentation des populations Noires dans l’administration mauritanienne ? Réponse de l’anthropologue Abdel Wedoud Ould Cheikh, professeur émérite de l’université de Lorraine. Il est l’invité d’Afrique matin ce 24 mars et répond aux questions de Magali Lagrange.

Source: rfi.fr

Partagez notre page

Hawa Mamadou Dia, membre du collectif des orphelins des victimes civiles et militaires (COVICIM), membre de COVIRE II : ‘’La journée dite de réconciliation nationale est un non événement’’

 

 

 

 

 

 

Votre papa, soldat de 2e classe, Dia  Mamadou  fait partie des victimes militaires  de la répression des années 90 -91. On imagine que ça n’a pas été facile  votre enfance?

Hawa Mamadou Dia : Permettez-moi, pour commencer  par redresser  une erreur qui s’est glissée dans un article publié sur votre site, à propos de mon père: je suis orpheline du soldat de 2e classe  Mamadou Dia, exécuté  par ses frères d’armes à Jreida;  je suis  vice-présidente du collectif des orphelins des victimes civiles et militaires (COVICIM) des évènements survenus en Mauritanie, entre 90-91.

Continuer la lecture de « Hawa Mamadou Dia, membre du collectif des orphelins des victimes civiles et militaires (COVICIM), membre de COVIRE II : ‘’La journée dite de réconciliation nationale est un non événement’’ »

Partagez notre page

Quand Ould Dogui rendait hommage aux FLAM

 

 

 

 

 

 

Ils ont, pour la plupart, échappé de justesse à la mort,Ils ont presque tous vu leurs frères mourir, ou subir l’humiliation d’être chassés de leur pays,

Ils ont vu les souffrances des veuves, des orphelins, des vieillards…

Et ils ont réagi contre l’injustice, la discrimination raciale, l’exclusion et la marginalisation.

Continuer la lecture de « Quand Ould Dogui rendait hommage aux FLAM »

Partagez notre page

Persécutés pour avoir dénoncé l’esclavage

 

 

 

 

 

 

En Mauritanie, les défenseurs des droits humains qui dénoncent la pratique de l’esclavage et les discriminations sont arrêtés et torturés. Reportage.

Les autorités mauritaniennes ont aboli l’esclavage il y a près de 40 ans. Pourtant elles continuent de tolérer cette pratique, pire, elles répriment les personnes qui la dénoncent.

Continuer la lecture de « Persécutés pour avoir dénoncé l’esclavage »

Partagez notre page

« Au nom du savoir et de la démocratie, enseignons dans les langues africaines ! »

 

 

 

 

 

 Fary Ndao rappelle, études scientifiques à l’appui, qu’on apprend mieux en commençant l’école dans sa langue maternelle.

L’Afrique est le seul continent où les langues maternelles parlées au quotidien ne sont pas enseignées dans le cadre scolaire officiel.

La langue dite « maternelle » est définie par l’Unesco comme étant « la ou les langue(s) de l’environnement immédiat et des interactions quotidiennes qui construisent l’enfant durant les quatre premières années de sa vie ». Ainsi, beaucoup d’enfants africains, notamment en Afrique de l’Ouest, ont une langue maternelle africaine de portée nationale (wolof au Sénégal, bambara au Mali, fon au Bénin) et une seconde langue maternelle d’extension régionale parlée dans leur village, leur ville ou leur province.

Continuer la lecture de « « Au nom du savoir et de la démocratie, enseignons dans les langues africaines ! » »

Partagez notre page