Mauritanie: la ségrégation raciale au sein de l’armée, l’analyse des Flam

Nous parlons de l’armée pour deux raisons. Dans le présent, elle détient le pouvoir. Dans l’avenir, elle jouera un rôle déterminant pour l’issue du conflit racial.  La guerre du Sahara a contribué à lui donner la place qu’elle occupe actuellement. Le coup d’Etat du 10 juillet 1978, en la propulsant sur le devant de la scène politique du pays, a fait d’elle la première force politique avec laquelle il faut désormais composer. Évidemment, il ne faudrait pas entendre « force politique » dans le sens classique du terme, avec une organisation cohérente, avec un programme économique, une idéologie auxquels se réfèrent ses membres.

Continuer la lecture de « Mauritanie: la ségrégation raciale au sein de l’armée, l’analyse des Flam »

Partagez notre page

Les négationnistes, partisans du panarabisme hégémonique sont de retour

 

 

 

 

 

 

 

Ils sont de plus en plus en nombreux à afficher ouvertement leur manque d’humanité et de compassion pour leurs compatriotes noirs pendus le 28 novembre 1990 à Inal. Ils nient plus largement l’exclusion. Dans une page facebook en arabe, les mêmes ou presque prétendent que le génocide d’une partie de la composante noire est justifié « les noirs sont les premiers à agresser la communauté arabe et ce, depuis la création politique de la Mauritanie ». Faux bien sûr.

Continuer la lecture de « Les négationnistes, partisans du panarabisme hégémonique sont de retour »

Partagez notre page

La Mauritanie exclue de l’Agoa pour pratique d’esclavage

 

 

 

 

 

 

Donald Trump a informé le Congrès et le gouvernement de la Mauritanie qu’il mettait fin à l’admissibilité de leur pays aux avantages en matière de préférence commerciale en vertu de la Loi sur la croissance et les perspectives économiques en Afrique (Agoa), à compter du 1er janvier 2019.

Le décret signé par le président américain met en cause les pratiques de travail forcé et l’esclavage moderne, selon un décret présidentiel publié par le Bureau américain en charge du commerce que VOA Afrique a vu.

Continuer la lecture de « La Mauritanie exclue de l’Agoa pour pratique d’esclavage »

Partagez notre page

Comme les temps changent! par Tijane BAL

 

 

 

 

 

 

 

 

Il fut un temps où un mouvement politique, plutôt marxisant, soutenait, sans la rejeter, que la lutte contre le racisme, devait émarger au registre des « contradictions secondaires », la priorité devant être la « lutte contre l’impérialisme » et ses relais internes: les « fantoches » et autres  » compradores ». (mot portugais désignant des relais commerciaux d’intérêts étrangers). Mots d’un autre âge sur lesquels néanmoins il faut se garder de porter un regard rétrospectif condescendant. Ils portent l’empreinte de leur époque.

Continuer la lecture de « Comme les temps changent! par Tijane BAL »

Partagez notre page

Les FLAM sont solidaires du Collectif des veuves et dénoncent les détentions politiques en Mauritanie

 

 

 

 

 

 

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) tiennent à exprimer leur solidarité sans faille avec l’initiative récente du Collectif regroupant des veuves de militaires, gendarmes, gardes nationaux, fonctionnaires des douanes négro-mauritaniens, victimes de répression raciste. Leur nouvelle démarche rejoint un ensemble d’actions menées depuis près de 3 décennies pour exiger des pouvoirs publics mauritaniens justice et réparation. Il s’agit également d’honorer la mémoire de nos compatriotes, victimes de déportations, d’emprisonnements, de tortures et, pour certains, d’assassinats sommaires à raison de leur combat pour la liberté, contre le racisme, les discriminations et au 1er chef les discriminations raciales.

Continuer la lecture de « Les FLAM sont solidaires du Collectif des veuves et dénoncent les détentions politiques en Mauritanie »

Partagez notre page

Devoir de mémoire: le verdict du procès des officiers noirs mauritaniens en 1987

Le 28 octobre 1987, Gabriel Cymper devenu entre-temps Djibril Ould Abdallahi, ministre mauritanien de l’intérieur annonce qu’un complot visant à renverser le régime a été déjoué dans la nuit du 22 au 23 octobre 1987.Un complot impliquant bizarrement une cinquantaine d’officiers. Ces derniers furent accusés, suivant les articles 83 à 90 du code pénal, d’«atteinte à la sécurité de l’Etat en participant à un complot dont le but est de renverser le régime en place et de porter le massacre et la dévastation dans la population ».

Continuer la lecture de « Devoir de mémoire: le verdict du procès des officiers noirs mauritaniens en 1987 »

Partagez notre page

Mamadou Sidy BA, Président des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam) : Lettre à mes compatriotes

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers compatriotes,

C’est, délibérément, que j’ai attendu la clôture de la séquence électorale avant d’initier, au nom des Forces de Libération Africaines de Mauritanie, la  démarche esquissée il y a quelques semaines. Il fallait, en effet, éviter que le message ne soit parasité par des interférences de caractère électoral. Les élections sont à présent derrière nous. Nous estimons, par respect pour eux, qu’il appartient à ceux qui y ont pris part d’en tirer les enseignements.

Continuer la lecture de « Mamadou Sidy BA, Président des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (Flam) : Lettre à mes compatriotes »

Partagez notre page

MM Breidleil et Eric Zemmour par Tijane Bal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La séduction intellectuelle exercée sur certains Negro-mauritaniens par M. Breidleil, présenté comme le mentor du Baathisme mauritanien, reste une énigme. « On » se plaît à louer son « style » voire son « style éthéré », son « érudition », sa « profondeur ». D’aucuns confessent le lire « toujours avec respect » et même d' »apprendre » de lui. J’ai, comme beaucoup d’autres, parcouru son texte intitulé « Faire la paix avant la guerre » (formule empruntée à un ancien président américain).

Continuer la lecture de « MM Breidleil et Eric Zemmour par Tijane Bal »

Partagez notre page

Les réfugiés oubliés de Mauritanie. Fuyant les violences ethniques, ils avaient rejoint le Sénégal en 1989

 

 

 

 

 

 

Depuis neuf ans maintenant, sur les rives du fleuve Sénégal, des milliers de réfugiés venus de Mauritanie désespèrent de revoir leur pays, où les communautés arabo-berbères et négro-africaines coexistent dans un climat d’apartheid latent. Lorsque des heurts éclatent à Nouakchott et Nouadhibou en 1989, 80 000 Noirs fuient la répression du régime du colonel Ould Taya vers le Sénégal. Privés de leurs papiers d’identité et Dakar refusant de leur reconnaître le statut de réfugiés, ils sont devenus des apatrides. Leurs représentants se sont rassemblés la semaine dernière pour commenter le rapport de la dernière commission mixte franco-mauritanienne qui s’est réunie en juin et à laquelle ils étaient invités à participer. Un constat d’échec alors que beaucoup n’ont pas compris le silence de la France.

Continuer la lecture de « Les réfugiés oubliés de Mauritanie. Fuyant les violences ethniques, ils avaient rejoint le Sénégal en 1989 »

Partagez notre page

Mauritanie : voyage au cœur d’un état Islamique d’Afrique et Esclavagiste

Située entre l’Afrique noire et le Maghreb, la République Islamique de Mauritanie est un pays carrefour composé essentiellement de  »négro-africains » descendants des empires et royaumes africains qui contrôlaient jadis une très grande partie de ce territoire (réf : empire du Mali – empire songhay – royaume du Fouta toro – royaume du Walo …), d’arabo-berbères (aussi appelés Beydanes) arrivés au fil des conquêtes islamiques et enfin de Haratines (peuple noir autochtone) transformés esclaves.

Continuer la lecture de « Mauritanie : voyage au cœur d’un état Islamique d’Afrique et Esclavagiste »

Partagez notre page