Mauritanie : l’institution militaire, colonne vertébrale du grand effacement des citoyens noirs ! Par Ciré Ba

L’armée « mauritanienne » existe. Cela ne fait pas de doute. Omniprésente, elle régente le pays depuis plus de quarante ans. Tout passe par elle. Tout revient à elle et tout lui revient. Est-elle nationale ? Sûrement pas. Elle est plutôt ethnique, tribale et l’apanage d’une seule composante du pays : la composante maure. Continuer la lecture de « Mauritanie : l’institution militaire, colonne vertébrale du grand effacement des citoyens noirs ! Par Ciré Ba »

Partagez notre page

États-Unis. Le racisme, vieille matrice de la société américaine

© Brian Smith / Sputnik

« Nous tenons ces vérités comme évidentes, que tous les hommes sont créés égaux, qu’ils sont dotés par leurs créateurs de certains droits inaliénables, parmi lesquels la vie, la liberté et la poursuite du bonheur. » C’est par ces mots que débute la déclaration d’indépendance qui proclame, en 1776, la volonté des colonies d’échapper à la tutelle de la Couronne britannique. C’est par le non-respect de ces mots que commence l’histoire des États-Unis d’Amérique en tant que pays constitué. Neuf années et un abysse philosophique séparent ces deux documents. Après l’invocation d’un principe universel, son reniement. Trahison fondatrice des États-Unis. Le racisme a, dès lors, constitué l’une des matrices de l’organisation de la société américaine.

Continuer la lecture de « États-Unis. Le racisme, vieille matrice de la société américaine »

Partagez notre page

Les Flam condamnent le meurtre d’Abbas Diallo

Effroyable routine! Jeudi dernier, 28 mai, une fois encore, une fois de plus, un jeune citoyen mauritanien Négro-Africain, père de famille, Abbas Diallo, est froidement abattu par un soldat de l’armée mauritanienne. De sang-froid ! Un parmi tant  d’autres. Le drame a eu pour cadre Winding, un de ces villages négro-mauritaniens du Sud où des soldats et une hiérarchie militaires, à dominante maure, se conduisent désormais comme des seigneurs en territoire asservi.

Continuer la lecture de « Les Flam condamnent le meurtre d’Abbas Diallo »

Partagez notre page

Une armée qui a reçu des instructions pour sauver des vies de trafiquants liés au djihadisme au nord (propos du général Mohamed Lehreitani), tue dans la vallée

L’armée mauritanienne, ces unités spéciales déployées dans la vallée pour surveiller ses frontières sud notamment contre toute infiltration en relation avec la Covid-19, s’est souvent vantée d’avoir l’expertise dans la lutte contre les trafics de tous genres. Depuis plusieurs années, elle est engagée dans différents couloirs dans le nord et l’est du pays ou sévissent groupes terroristes et trafiquants de tous genres.

Continuer la lecture de « Une armée qui a reçu des instructions pour sauver des vies de trafiquants liés au djihadisme au nord (propos du général Mohamed Lehreitani), tue dans la vallée »

Partagez notre page

« Carnage » et épuration de la fonction publique : Les Négro-africains, victimes.

 

Les discriminations visant les communautés négro-africaines de Mauritanie ne sont pas nouvelles. Socle du système politique, elles sont multiformes et revêtent un caractère systémique. Tous les segments de la vie publique sont touchés. Les changements de régimes ne font que les exacerber. Le pouvoir du Général Ghazouani accentue cruellement la pente observée depuis de nombreuses années. Comme le Manifeste de 1986 l’avait démontré, une action planifiée d’épuration de l’administration et de tous les rouages de l’Etat des citoyens négro-africains est en cours.

Continuer la lecture de « « Carnage » et épuration de la fonction publique : Les Négro-africains, victimes. »

Partagez notre page

Mauritanie, une société obsédée par la couleur de peau

 

Tiphaine Gosse. — Âniers acheminant des bidons d’eau potable dans les quartiers pauvres. Nouakchott, novembre 2016 www.tiphainegosse.com

Pays pauvre, la Mauritanie se distingue de ses voisins du Sahel confrontés à la violence de groupes armés djihadistes, mais elle reste minée par les divisions ethniques et la hiérarchie selon la couleur de peau. Dans un contexte social tendu, la jeunesse trouve refuge dans la foi et dans la musique.

«La Mauritanie, c’est du pur racisme ! Tout le monde le sait, mais personne n’en parle, c’est interdit ! » Ibrahim, Abdallah, Mohamed, Amadou et Ahmed, à peine 20 ans, sont assis en rond sur des chaises bancales installées dans la rue devant la maison de la tante d’Ibrahim, autour d’une petite bouteille de gaz posée sur la terre battue. Amis depuis l’enfance, ils ont donné un nom à leur joyeuse bande : Free like a bird (« libres comme un oiseau »). Ici, à Basra, quartier périphérique de Nouakchott, loin des avenues cossues du centre-ville de la capitale, aucune rue n’est goudronnée, et toutes les habitations semblent bâties sur du sable.

Continuer la lecture de « Mauritanie, une société obsédée par la couleur de peau »

Partagez notre page

Ces corps basanés qui troublent toujours

 

 

 

 

 

 

Comment ces paroles furent-elles possibles ? L’un est médecin, l’autre chercheur. Deux professions auxquelles nous sommes redevables tout le temps, et en ce moment en toute conscience. Surtout, deux métiers de curiosité et d’intelligence. Sans doute ont-ils, depuis cette ahurissante conversation télévisée, compté les jours ? Ces choses-là moussent puis s’éteignent au bout de quelques éditions en continu, chassées par une autre actualité ou une autre indignation, même s’il leur arrive de traîner encore un peu dans la nébuleuse numérique de la colère et du persiflage. C’est la ronde des faits divers et des dérapages, l’un suit l’autre au rythme où circulent les émerveillements et les scandales.

Continuer la lecture de « Ces corps basanés qui troublent toujours »

Partagez notre page

Ely OULD Mohamed VALL échappe à la justice des Hommes

Depuis l’annonce de la mort d’Ely Ould Mohamed Vall, vendredi 5 mai 2017, nombre de journaux internationaux rivalisent d’ingéniosité sélective pour ne le présenter que comme un démocrate.

Tandis que Saleh Ould Hennena, porte – parole du Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU), faisant écho à cela, déclare ceci à l’AFP : « la disparition du président Ely Ould Mohamed Vall est une grande perte pour la Mauritanie et pour l’opposition démocratique » (Le Monde du 09/05/2017).

Continuer la lecture de « Ely OULD Mohamed VALL échappe à la justice des Hommes »

Partagez notre page

Non à l’oubli. 1989-2020 : 31e anniversaire des déportations massives de populations négro-africaines

Il y a 31 ans, sous la houlette du  génocidaire Moawiya Ould Sid’Ahmed Taya, alors Chef de l’Etat, et de son cruel sbire, le sinistre ministre de la sécurité  Gabriel Cymper, le Système beydane exécutait son plan d’épuration de la Mauritanie de sa composante négro-africaine. La « dénégrification » souhaitée de longue date par les franges les plus extrémistes de la composante arabe du pays se concrétisait. Le mois d’avril marqua le début de meurtres de masse soigneusement  organisés,  ciblant les populations noires du pays tout particulièrement dans le Sud.

Continuer la lecture de « Non à l’oubli. 1989-2020 : 31e anniversaire des déportations massives de populations négro-africaines »

Partagez notre page

Déclaration des Flam : solidaires face au coronavirus

La planète est secouée par la pandémie du Covid-19. Notre pays n’est pas épargné. L’ampleur de la propagation de la maladie appelle un engagement humain et matériel considérable. La mobilisation à cette occasion de nos personnels de santé mérite notre admiration et notre soutien. Les pouvoirs publics ont un rôle majeur d’impulsion et de supervision à jouer. Si la maladie frappe indistinctement, les franges déjà fragilisées de  nos communautés, pourraient en payer le prix le plus élevé. Elles méritent donc un soutien accru.

Continuer la lecture de « Déclaration des Flam : solidaires face au coronavirus »

Partagez notre page