L’esclavage existe bel et bien en Mauritanie, selon les FLAM

 

 

 

 

 

 

 

Les  FLAM (forces de libération  africaine de Mauritanie) ont  fait savoir qu’à l’heure du 21 siècle, une frange de la population noire en Mauritanie  subie  le racisme et  les pratiques de l’esclavage au quotidien. Ce mouvement  s’est exprimé lundi 06 février  sur la radio futur média (RFM)  en marge d’une conférence  sur le thème : « Mauritanie, une expression de la négrophobie du colonialisme français, quel avenir ? ».

Ce  mouvement qui organisait cette conférence,  n’exclut  pas à opter un jour pour une résistance armée. Cette organisation  qui lutte pour  les droits des Maures noires  demande plus de respect et de considération.

C’est dans ce sens que Ibrahima  Abou Sall membre des FLAM a souligné : « nous sommes  doublement victime du racisme et de l’esclavage. Racisme   contre tout ce qui n’est pas arabe blanc, il ne faut pas  se tromper aussi, il y a des Arabes noires et des Arabes blancs. Les arabes ne sont pas  exclusivement  des blancs ».

Poursuivant  son argumentaire, il a  expliqué  qu’ils sont  aussi victimes d’esclavage  qui est pratiqué depuis des siècles  du côté des Maures ».

«  L’administration française avait toujours  refusé que l’esclavage  soit  supprimé par l’application du décret  1848  et on continue toujours à subir  cette situation de l’esclavage », précise -t-il.

Par ailleurs, cette organisation a demandé au  gouvernement sénégalais de ne pas tomber  à ce qu’elle appelle le piège du système mauritanien.

Elle exhorte  le Sénégal à ne pas interdire  les campagnes de sensibilisation de l’esclavage en Mauritanie .Les journalistes sénégalais  doivent  faire leur travail en  interviewant   les mouvements abolitionnistes  pour que l’opinion nationale et internationale sachent  ce qui se passe réellement en Mauritanie.

Le Sénégal doit accompagner  ce  mouvement de résistance  en  Mauritanie  comme  il l’avait  fait à un certain moment   avec   les autres organismes de défenses de droits humains notamment en Afrique du sud.

Selon  certaines  estimations,  environ  20 %  de la population noire mauritanienne   en majorité harratine  est touché par le phénomène de l’esclavage.

Ibrahima Dia 

6 février 2017

Source : lesmauritanies.com/

 

Partagez notre page

Auteur : Flammauritanie

Forces de libération africaines de Mauritanie Les F.L.A.M. sont une organisation à caractère plurinational, non ethnique et non raciale qui lutte pour l’avènement d’une société égalitaire et démocratique. Elles sont une Organisation politique pacifique , ouverte, qui privilégie le dialogue et la concertation, mais se résérve le droit de recourir à la lutte armée si elle y était contrainte. Toutefois, la violence physique n’est ni le but ni le credo de l’organisation. Les F.L.A.M. ont pour objectifs, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l’élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *