La Mauritanie épinglée pour non-application des dispositions de la Convention contre la discrimination : une victoire des ONG des droits de l’homme

 

Les Rapporteurs des Nations Unies chargés de veiller à l’application de la Convention pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) et qui ont épluché les rapports présentés par l’Etat mauritanien les 1er et 2 mai, puis les 9 et 10 mai 2018 à Genève, ont rendu un rapport très critique sur le non-respect de la Convention par la Mauritanie. Une belle victoire des ONG des droits de l’homme.

Continuer la lecture de « La Mauritanie épinglée pour non-application des dispositions de la Convention contre la discrimination : une victoire des ONG des droits de l’homme »

Partagez notre page

L’armée mauritanienne : « Une armée sans méritocratie et sans exemplarité des chefs, est vouée à s’effondrer sur elle-même! »

 

 

 

 

 

 

 

Camille Evrard est docteure en histoire contemporaine, actuellement chercheure à l’université de Toulouse Jean Jaurès. Elle soutient en 2015 à la Sorbonne sa thèse sur la transition militaire à l’indépendance mauritanienne : « De l’armée coloniale à l’armée nationale en Mauritanie : une histoire militaire sahélo-saharienne, de la conquête à la guerre du Sahara occidental ». De passage à Nouakchott, pour une conférence à l’institut français de Mauritanie, le mardi 29 novembre, elle répond aux questions de Mozaikrim, par rapport aux grande étapes fondatrices d’une armée mauritanienne, bien plus complexes qu’on ne l’imagine, dans un contexte actuel où le révisionnisme ambiant d’une frange idéologique au pouvoir, en quête d’une identité glorieuse nouvelle, modifie allègrement les faits historiques, toujours têtus. Entretien sans langue de bois.

Continuer la lecture de « L’armée mauritanienne : « Une armée sans méritocratie et sans exemplarité des chefs, est vouée à s’effondrer sur elle-même! » »

Partagez notre page

Ordonnance 83-127 du 5 juin 1983 portant réorganisation foncière et domaniale

 

 

 

 

 

 

 

Journal Officiel de la République Islamique de Mauritanie n° 592-593 Date de promulgation : 05.06.1983 date de publication : 29.06.1983 Ordonnance n° 83.127 pp.364

ORDONNANCE 83-127 DU 05 JUIN 1983 PORTANT RÉORGANISATION FONCIÈRE ET DOMANIALE.

Le comité militaire de salut national a délibéré et adopté ;

Le Président du Comité Militaire de Salut National, chef de l’Etat, promulgue l’ordonnance dont la teneur suit :

Continuer la lecture de « Ordonnance 83-127 du 5 juin 1983 portant réorganisation foncière et domaniale »

Partagez notre page

Questions foncières et « passif humanitaire » 1989/1991*

 

 

 

 

 

 

En avril 1989, un incident frontalier opposant des éleveurs peuls mauritaniens à des agriculteurs soninké sénégalais dégénère en violences intercommunautaires meurtrières conduisant les gouvernements sénégalais et mauritanien à procéder brutalement au rapatriement de leurs ressortissants respectifs ; le gouvernement mauritanien procède dans ce contexte à l’expulsion vers le Sénégal et le Mali de 120.000 mauritaniens noirs majoritairement Halpulaaren.

Continuer la lecture de « Questions foncières et « passif humanitaire » 1989/1991* »

Partagez notre page

Le système beydane, un Apartheid mauritanien

 

 

 

 

 

 

 

 

Le système beydane a toujours établi un lien entre le poids démographique et l’antériorité de l’occupation de l’espace, d’une part, la légitimité de son hégémonie, d’autre part. La démographie et l’antériorité justifient la légitimité de son hégémonie. En réalité la nationalité arabo-berbère ne trouve sa légitimité que dans la violence de son pouvoir exprimée sous toute les formes. Elle ne peut se référer ni à l’histoire, car les Noirs sont les autochtones de ce pays, ni au nombre, car dans la réalité, elle est minoritaire.

Continuer la lecture de « Le système beydane, un Apartheid mauritanien »

Partagez notre page

Le système éducatif mauritanien, un système inique et assimilationniste

 

 

 

 

 

LES RÉFORMES : SYSTÉMATISATION DE L’ARABISATION

1°/ Le Mythe

La question culturelle qui est un des aspects de la Question Nationale est l’une des plus débattues, à tel point que l’opinion étrangère mal informée ou abusée à dessein, considère que c’est l’unique point de friction entre les nationalités négro-africaines et arabo-berbère de Mauritanie.
C’est en tout cas un des points les plus sensibles, peut-être parce que le plus visible ou touchant les intérêts les plus cruciaux ; c’est peut-être aussi du fait des références idéologiques qu’elle connote : sentiment d’appartenance au monde noir pour les uns, ou au monde arabe pour les autres.

Continuer la lecture de « Le système éducatif mauritanien, un système inique et assimilationniste »

Partagez notre page

Les terres de la vallée du Sénégal : Question nationale et enjeux fonciers

 

 

 

 

 

 

 

 

En Mauritanie, la sécheresse qui avait duré de 1967 à 1993 et la progression de la désertification dans le Sahel subsaharien ont modifié considérablement l’écologie au détriment des économies traditionnelles et de l’occupation de l’espace. Leurs effets replacent aujourd’hui les zones d’eau (les bassins du fleuve Sénégal et de ses affluents le Xaaraxooro et le Gorgol situés sur la rive mauritanienne) et de pâturages dans des enjeux économiques de plus en plus importants.

Continuer la lecture de « Les terres de la vallée du Sénégal : Question nationale et enjeux fonciers »

Partagez notre page

Ely OULD Mohamed VALL échappe à la justice des Hommes

 

 

 

 

 

 

 

Depuis l’annonce de la mort d’Ely Ould Mohamed Vall, vendredi 5 mai 2017, nombre de journaux internationaux rivalisent d’ingéniosité sélective pour ne le présenter que comme un démocrate.

Tandis que Saleh Ould Hennena, porte – parole du Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU), faisant écho à cela, déclare ceci à l’AFP : « la disparition du président Ely Ould Mohamed Vall est une grande perte pour la Mauritanie et pour l’opposition démocratique » (Le Monde du 09/05/2017).

Continuer la lecture de « Ely OULD Mohamed VALL échappe à la justice des Hommes »

Partagez notre page

En Mauritanie, des apatrides dans leur propre patrie !

 

 

 

 

 

 

Dans les textes, tous les Mauritaniens sont égaux en droits et en devoirs. Dans les faits, c’est hélas encore loin d’être le cas. Entre les mains des « blancs » (maures, Ndlr), l’administration refuse encore dans certaines localités d’enrôler les populations de race noire.

Continuer la lecture de « En Mauritanie, des apatrides dans leur propre patrie ! »

Partagez notre page

Le problème racial en Mauritanie de 1960 à 1989, une analyse des Flam

 

 

 

 

 

 

 

Après la guerre civile de 1966, le pouvoir, au lieu de s’attaquer aux causes profondes du mal choisit délibérément la politique de l’autruche en niant l’existence de tout problème racial en Mauritanie. Ould Dadah ne déclarait-il pas au congréés d’Aioun de 1966 : «  Non, en Mauritanie, il n’y a des Noirs et des Blancs que pour les sociologues. Il ne saurait être question de bâtir une nation sur des pourcentages aussi fluctuants qu’absurdes. »

Continuer la lecture de « Le problème racial en Mauritanie de 1960 à 1989, une analyse des Flam »

Partagez notre page

Dimensions culturelles des violations des droits de l’homme en Mauritanie: Les violations massives des droits culturels des Halpularen

 

Avec l’avènement du régime du Président Maaouya Ould Sid Ahmed Taya, l’article 6 de la loi fondamentale du 20 juillet 1991, fait de l’arabe la seule langue officielle. Désormais, la discrimination trouve une base légale dans la mesure où on peut vous exclure de l’accès à la fonction publique ou de l’exercice de certaines responsabilités en raison du fait que vous ne connaissez pas l’arabe. Mais c’est surtout en 1991 qu’auront lieu les exécutions extra judiciaires de militaires négro africains issus de la communauté Halpuleren suite à une tentative de coup d’Etat qui n’a jamais été prouvée de manière sérieuse. Il faut souligner de 1984 à 1991, le 12 décembre qui marque l’arrivée de TAYA au pouvoir était devenue presque la fête nationale.

Continuer la lecture de « Dimensions culturelles des violations des droits de l’homme en Mauritanie: Les violations massives des droits culturels des Halpularen »

Partagez notre page

Mauritanie: des nominations au Ministère de l’Intérieur qui reflètent le racisme déclaré du système beydane

 

 

 

 

 

 

 

 

Le gouvernement raciste mauritanien réuni ce mercredi 21 février 2018 en Conseil des ministres extraordinaire a procédé à plus d’une centaine de nominations au Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (administration centrale et administration régionale). Fidèle à sa politique de  denégrification, le régime actuel du système beydane dirigé par le général Mohamed OULD Abel AZIZ n’a pas hésité, une fois de plus, à ne nommer quasiment que des Beydanes sur la centaine de postes de gouverneurs, préfets, de Chargés de Mission, de Conseillers Technique, d’Inspecteurs, de directeurs,  etc.

Continuer la lecture de « Mauritanie: des nominations au Ministère de l’Intérieur qui reflètent le racisme déclaré du système beydane »

Partagez notre page

Après Human Rights Watch, Amnesty International épingle la Mauritanie

 

 

 

 

 

 

Des défenseurs des droits humains, des blogueurs, des militants antiesclavagistes et d’autres opposants au gouvernement ont été la cible d’actes d’intimidation, d’agressions et de poursuites judiciaires en raison de leurs activités pacifiques. Cette année encore, des restrictions ont continué de peser sur la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Continuer la lecture de « Après Human Rights Watch, Amnesty International épingle la Mauritanie »

Partagez notre page

La reforme foncière mauritanienne du 5 juin 1983 ou comment faire main basse sur les terres de la vallée du fleuve Sénégal

 

 

 

 

 

– Objectifs politiques : « l’ordonnance qui unifie la législation(une seule loi pour tous)est une mesure d’intégration nationale. Elle permet de consolider la souveraineté de l’Etat en renforçant le pouvoir central sur les terres face à l’émiettement des pouvoirs locaux sur les territoires collectifs ».

Continuer la lecture de « La reforme foncière mauritanienne du 5 juin 1983 ou comment faire main basse sur les terres de la vallée du fleuve Sénégal »

Partagez notre page

D’où vient l’apartheid racial en Mauritanie ? par Robert Paris

 

 

 

 

 

 

Tout le monde a entendu parler de l’apartheid en Afrique du sud. Il est étrange qu’au moment même où le monde capitaliste s’émerveillait d’avoir pu en finir avec l’apartheid sud-africain sans révolution sociale, à la fin des années 80, un nouvel apartheid contre les Noirs frappait en Mauritanie, sans d’ailleurs que cela fasse trop de bruit ni n’enclenche une quelconque réprobation dans le reste du monde. Au point qu’aujourd’hui peu de gens ont entendu parler du régime raciste de Mauritanie et qu’aucun gouvernement ne dit un mot pour le réprouver…

Continuer la lecture de « D’où vient l’apartheid racial en Mauritanie ? par Robert Paris »

Partagez notre page

Education nationale: les différentes réformes scolaires qui ont divisé les mauritaniens

 

 

 

 

 

 

En 1979, les élèves ayant fait le cursus commençant par la 1ère ASA (année scolaire arabe) et la 1ère ASF (francophone) devaient se retrouver au bout du cursus secondaire, en classe de terminale pour un bac unifié bilingue. Ce qui devait signifier l’extinction des filières et leur intégration dans une seule filière bilingue. C’est pourquoi il fallait procéder à quelques réaménagements des coefficients notamment de l’IMCR (instruction morale, civique et religieuse).

Continuer la lecture de « Education nationale: les différentes réformes scolaires qui ont divisé les mauritaniens »

Partagez notre page

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les deux pays

 

Les experts soutiennent que le Sénégal et la Mauritanie s’apprêtent à exploiter l’une des plus importantes réserves de gaz au monde. Certains estiment qu’elle dépasse les réserves du Qatar et de la Russie réunie.

Du coup, elle intéresserait les Etats-Unis et l’Europe qui pourraient avoir accès par pipe-line à une source d’énergie proche et plus accessible. A partir d’un branchement à partir de l’Espagne par exemple, l’Europe pourrait ainsi s’extraire des caprices de l’Ukraine.

Continuer la lecture de « Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les deux pays »

Partagez notre page

Mauritanie : la colère noire

 

Après avoir dénoncé les dérives du processus de recensement, les porte-parole de la communauté négro-mauritanienne revendiquent un meilleur partage des richesses et du pouvoir. Reportage.

Les lunettes noires qui masquent son visage et le ton monocorde de sa voix ne laissent rien deviner de la colère qui le ronge. À l’évidence, Moussa Abdoul Mangane, un homme discret et pudique de 38 ans, n’est pas né pour jouer les tribuns. S’il est devenu, depuis quelques semaines, l’une des figures de la contestation contre ce que tout le monde ou presque en Mauritanie appelle à tort « le recensement » – il s’agit en fait d’un enrôlement –, c’est parce que son fils aîné est pour l’heure l’unique victime des manifestations qui ont embrasé le pays à la fin du mois de septembre.

Continuer la lecture de « Mauritanie : la colère noire »

Partagez notre page

Répression à l’encontre de défenseurs des droits humains en Mauritanie: ethnicité, discrimination et autres lignes rouges

Manifestation organisée par le Collectif des veuves et le COVICIM (Collectif des Victimes Civiles et Militaires) à l’occasion de la journée de commémoration des événements de 1989/1990. Nouakchott, novembre 2016. © 2016 Tiphaine Gosse

HRW – Résumé

La population de la Mauritanie est largement hétérogène ; les questions de caste et d’ethnicité sont à l’origine de nombreux problèmes de droits humains parmi les plus délicats et les plus profondément enracinés dans ce pays.

Le présent rapport examine comment les autorités mauritaniennes traitent les organisations qui mènent des campagnes relatives aux questions de la discrimination ethnique et de caste, de l’esclavage et de son héritage ainsi que des abus du passé ayant ciblé des groupes ethniques spécifiques.

Ce rapport évalue l’ampleur de leur liberté de s’exprimer, de s’assembler et de s’associer l’une à l’autre, ainsi que les mesures répressives et restrictives auxquelles elles font face. Ces dernières comprennent les lois et les politiques employées pour priver ses associations de leur statut juridique, restreindre leurs activités et, dans certains cas, emprisonner leurs membres. 

Lire le rapport complet

Partagez notre page

Mémorandum du CRSM concernant le dernier découpage administratif

 

 

 

Le jeudi 25 Janvier 2018, le Conseil des Ministres a pris un Décret de nouveau découpage administratif.

En Inchiri, Benichab est érigé en Moughataa et Mhaijratt en arrondissement. Au GuidimakhaKhabou est érigé en moughataa, et Tachott et Lehraj en arrondissements. Alors que ces dernières années, de nouveaux découpages administratifs inopinés ont été opérés dans les wilayas du Hodh El Chargui et de Dakhlet Nouadhibou ignorant le Guidimakha malgré de nombreuses demandes argumentées et justifiées restées lettres mortes.

Continuer la lecture de « Mémorandum du CRSM concernant le dernier découpage administratif »

Partagez notre page